Les ventes de Beaujolais Nouveau devraient baisser cette année dans l'archipel mais de nombreux Japonais adorent toujours cette cuvée primeur... certains jusqu'à s'y baigner.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Une vingtaine d'amateurs de ce vin du centre-est de la France ont bravé le froid de la montagne japonaise pour se plonger, jeudi à minuit une, dans un bain aromatisé au Beaujolais 2008 tout juste sorti des caisses.

«Nous essayons d'offrir un bain de saison à nos clients», a expliqué Mika Okitsu, une responsable de l'établissement Kowakien Yunessun, situé à Hakone, une station thermale très prisée de la région de Tokyo.

Un agent colorant violet avait été ajouté par avance dans ce bain collectif en plein air d'un genre particulier, avant que quelques bouteilles de Beaujolais Nouveau n'y soient déversées, symboliquement, à l'heure dite.

«Il faisait froid dehors, mais les gens sont quand même sortis du bain, tout suants, pour apprécier le vin», dont quelques verres avaient été servis pour une consommation plus conforme aux usages, a-t-elle ajouté.

Le Japon est de loin le premier marché d'exportation du Beaujolais Nouveau. L'arrivée de la nouvelle cuvée le troisième jeudi de novembre constitue chaque année un petit événement, d'autant que les Japonais peuvent déboucher les premières bouteilles à minuit avant les autres, en vertu du décalage horaire.

Quelque 8,26 millions de bouteilles ont été vendues l'an passé dans l'archipel. Les producteurs français s'attendent à une baisse cette année, mais espèrent un rebond l'an prochain grâce à la baisse du cours de l'euro par rapport au yen.

Le bouteille de Beaujolais Nouveau se vend cette année autour de 3000 yens (25 euros) au Japon.