Un entrepreneur de Shawinigan a su conserver précieusement de la neige accumulée l'hiver dernier, qu'il livre maintenant sur les sites de divers événements.

Mis à jour le 18 juill. 2008

Carl Marchand a recouvert l'amas de neige d'un coupe-vapeur, de sciures de bois et de foin pour le protéger des chauds rayons du soleil, une opération qui lui a coûté près de 2000 $. «J'en ai cependant perdu lorsque je l'ai découverte pour aller faire des livraisons. Il m'en reste entre 30 et 50 voyages de camion», a-t-il mentionné.

L'entrepreneur effectuera une livraison samedi sur le site du Festi-Beach de Lac-à-la-Tortue, en Mauricie. Les responsables de l'événement se serviront de la neige pour faire une chasse aux trésors organisée en collaboration avec un de leurs commanditaires. Si tout se déroule comme prévu, l'activité devrait avoir lieu en début d'après-midi.

Cette livraison ne constitue pas le premier voyage que M. Marchand fait depuis le début de l'été.

«J'en ai entre autres livré à Saint-Boniface pour un groupe de jeunes qui se sont fait une piste dans une pente pour faire de la planche à neige», a-t-il raconté.

Chaque voyage livré coûte 75 $ qui sont entièrement remis à une oeuvre caritative au choix du client. Bien qu'il prévoyait garder une partie de la somme pour payer les frais de transport, l'entrepreneur en excavation s'est ravisé et a décidé d'assumer lui-même ces coûts.

«C'est mon implication sociale. Mais si je dois faire une livraison à Montréal, je vais facturer pour le transport», a-t-il précisé.

M. Marchand compte répéter l'expérience l'an prochain. Il envisage d'ailleurs d'organiser une activité qui impliquera l'utilisation de la neige. «Je veux faire une piste de ski. J'ai d'ailleurs déjà commencé à discuter avec les dirigeants du centre de ski Vallée du Parc. J'aurais voulu le faire cette année, mais ça demandait trop de temps», a-t-il confié.