(Laval) Le règlement sur le bannissement des sacs de plastique de Laval, la troisième ville la plus populeuse du Québec, entrera en vigueur dans quelques heures, jeudi.

Publié le 3 nov. 2021
La Presse Canadienne

Cela signifie qu’il ne sera plus possible pour les commerçants de Laval d’offrir, de vendre, de distribuer ou de mettre à la disposition des consommateurs des sacs de plastique à usage unique.

Le règlement prévoit toutefois des exceptions. Les sacs de plastique utilisés à des fins d’hygiène ou de vrac, ceux pour le nettoyage à sec et les sacs de procédés industriels et de commercialisation de produits préemballés sont des produits qui ne sont pas prohibés.

Il n’y a pas que les sacs ; le règlement prévoit également d’interdire à partir du 4 mai 2022 aux commerces de restauration et d’alimentation de distribuer ou de faire distribuer des couverts à usage unique destinés à l’enfouissement.

Les objectifs principaux du règlement sont la réduction des déchets à la source, le réemploi, le développement durable, la protection de l’environnement et la préservation des ressources.

La Ville de Laval signale qu’actuellement, entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement des sacs de plastique, sont distribués chaque année au Québec et qu’à peine 14 % d’entre eux sont récupérés.

L’impact des sacs de plastique sur l’environnement est pourtant majeur : ils ont des conséquences importantes sur les écosystèmes terrestres et marins, leur dégradation peut prendre jusqu’à 1000 ans et leur production requiert des produits pétroliers et de l’eau et génère des gaz à effet de serre.

Plusieurs autres municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont pris des initiatives visant à bannir les sacs de plastique à usage unique.