À une semaine de la date officielle des élections, 12,9 % des Montréalais ont voté par anticipation. Un chiffre « très encourageant », selon Élections Montréal.

Publié le 1er nov. 2021
Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

Lors des dernières élections municipales, en 2017, le taux de participation au vote par anticipation s’est chiffré à 5,63 %, selon le bilan publié par Élections Montréal.

« C’est très encourageant », estime le porte-parole d’Élections Montréal André Chapleau en prenant compte des données de la fin de semaine. Le contexte dans lequel se déroule le vote est toutefois différent cette année.

Il y a quatre ans, un électeur pouvait déposer son bulletin de vote dans l’urne par anticipation la veille des élections officielles. Cette année, trois jours de vote par anticipation ont été mis à la disposition des citoyens : les 30 et 31 octobre ainsi que le 6 novembre.

L’élection montréalaise semble susciter de l’intérêt, et c’est tant mieux. On oublie souvent qu’une municipalité est un gouvernement de proximité. C’est quelque chose qui nous touche de près [avec] les activités de loisirs, les parcs.

André Chapleau, porte-parole d’Élections Montréal

Au cours des dernières élections municipales, 42,5 % des Montréalais avaient exercé leur droit de vote. « Ça veut dire qu’une minorité décide pour la majorité, c’est malheureux », a affirmé le porte-parole d’Élections Montréal, invitant les citoyens à aller voter.

Près de 240 bureaux de vote ont été mis à la disposition des Montréalais durant la fin de semaine, comparativement à 104 lors du vote par anticipation de 2017, a précisé M. Chapleau.

Les 6 et 7 novembre, près de 460 bureaux de vote permettront aux Montréalais de se rendre aux urnes. Plus de 12 000 employés assureront le bon déroulement des élections.