Deux minibus autonomes sillonneront la Plaza Saint-Hubert dès cet automne, afin de transporter gratuitement les promeneurs — et les curieux.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Les véhicules électriques de marque Keolis s’arrêteront à sept reprises sur un parcours d’une trentaine de minutes sur les rues Saint-Hubert et Saint-André, entre les rues Beaubien et Jean-Talon.

Malgré leur autonomie, chaque véhicule transportera un opérateur prêt à prendre les commandes en cas de pépin. Et, pandémie oblige, seules cinq autres personnes pourront monter à bord simultanément.

Les véhicules circuleront à 20 km/h et seront retirés dès la première neige.

L’administration Plante espère que ce projet-pilote attirera les curieux. « Ces navettes contribueront à la relance économique du secteur en créant un pôle d’attractivité », a déclaré son responsable de la mobilité, Éric Alan Caldwell, via communiqué. « Ce nouveau mode de transport, confortable et respectueux de l’environnement, permettra de desservir le quartier tout en bonifiant l’expérience des usagers des transports actifs et collectifs. »

Les navettes devraient prendre la route dès le mois prochain. Elles circuleront de 10 h à 15 h 30 et de 19 h à 21 h 30 du mercredi au vendredi et de 10 h à 16 h du samedi et dimanche.

Le projet est financé par une subvention du gouvernement du Québec qui veut évaluer la compatibilité des véhicules autonomes avec la réalité urbaine du Québec.