Le gouvernement du Québec a annoncé mercredi des investissements de près de 1,2 milliard pour améliorer les infrastructures routières de la région de Montréal.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

La plupart des projets pour lesquels le financement vient d’être confirmé avaient déjà été annoncés, mais quelques nouveaux chantiers s’ajoutent au portrait.

Ces travaux entraîneront inévitablement des entraves à la circulation, mais tout est mis en œuvre pour limiter les inconvénients pour les automobilistes, assure Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

« C’est certain qu’il y aura des entraves et des cônes orange, mais on n’a pas le choix de faire les travaux, dit-elle. Il faut rattraper le déficit d’entretien des infrastructures. »

La ministre compte sur l’organisme Mobilité Montréal pour maintenir une certaine fluidité de la circulation automobile.

« Un comité regroupe les grands donneurs d’ouvrage qui ont leurs projets à réaliser, et ils regardent ensemble comment coordonner les travaux pour éviter qu’il y ait un quadrilatère totalement bloqué ou qu’il n’y ait pas de travaux sur tous les ponts en même temps, par exemple », indique Mme Rouleau.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

J’ai demandé à ce qu’on revoie de fond en comble Mobilité Montréal pour en améliorer l’efficacité.

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Des travaux ont notamment été annoncés pour l’autoroute 13, dans le tunnel Dorval, qui passe sous les pistes d’atterrissage de l’aéroport Montréal-Trudeau, afin de donner suite à des recommandations du Bureau du coroner pour sécuriser le secteur. On y améliorera l’éclairage, entre autres.

Parmi les autres chantiers dont les automobilistes devront tenir compte dans les prochains mois :

• Reconstruction de la chaussée en béton de l’autoroute 40 en direction est, entre les boulevards des Anciens-Combattants, à Sainte-Anne-de-Bellevue, et Saint-Charles, à Kirkland ;

• Reconstruction du pont d’étagement du boulevard des Galeries-d’Anjou, au-dessus de l’autoroute 40 ;

• Réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, entre Montréal et Longueuil (travaux préparatoires sur les murs antibruit et les voies réservées aux autobus) ;

• Réfection des tunnels Ville-Marie et Viger ;

• Réfection du pont Pie-IX (route 125), entre Montréal et Laval ;

• Réparation de ponts d’étagement dans l’échangeur de l’autoroute 20 et de la route 138 (échangeur Saint-Pierre) ;

• Réparation de ponts d’étagement dans l’échangeur de l’autoroute 20 et du boulevard des Sources (échangeur des Sources) ;

• Réparation du pont de l’Île-aux-Tourtes (autoroute 40), au-dessus de la rivière des Outaouais.

« Un réflexe à développer »

Le ministère des Transports recommande aux automobilistes de s’informer des entraves à la circulation en consultant Quebec511.info. « C’est un réflexe à développer, surtout les soirs et les fins de semaine, parce que c’est surtout à ces moments qu’il y a des fermetures ou des réductions de voies, souligne Gilles Payer, porte-parole du Ministère. Parfois, il peut y avoir une trentaine de perturbations par nuit. »

Lors de l’annonce de ces investissements, mercredi matin, la ministre Chantal Rouleau et son collègue François Bonnardel, ministre des Transports, ont insisté sur le fait que ces projets auraient des retombées économiques considérables, en contribuant au maintien de plus d’un demi-million d’emplois directs et indirects partout au Québec.