Plusieurs citoyens ont été surpris de voir des avis annonçant une opération de déneigement, mardi matin, malgré l’absence de neige. La Ville de Montréal a justifié sa démarche en expliquant qu’une telle intervention était nécessaire afin de prévenir les accumulations d’eau.

Léa Carrier Léa Carrier
La Presse

Dans plusieurs arrondissements de la métropole, dont Rosemont-La-Petite-Patrie et Ahuntsic-Cartierville, les citoyens se sont réveillés avec de nouveaux panneaux d’interdiction de stationnement. Sur les réseaux sociaux, des vidéos et photos de déneigeuses grattant l’asphalte ont été partagées. « La récupération n’est pas ramassée, mais il y a du déneigement pas de neige », indiquait un tweet.

Jointe par La Presse, la Ville s’est défendue d’avoir lancé sa cinquième opération de chargement de la saison, en la référant à son dernier communiqué. « Samedi dernier, il est tombé environ huit centimètres de neige mêlée de pluie qui a pu fondre en partie, selon les secteurs de l’île. Avec la neige tombée la semaine dernière, les accumulations au sol peuvent varier fortement mais nécessitent, dans la majorité des cas, d’être chargées pour prévenir les accumulations d’eau. En effet, de la pluie suivie d’un regel est annoncée cette semaine il est préférable de dégager dès maintenant les rues de cette neige partiellement glacée pour s’assurer que l’eau puisse s’écouler dans les puisards », peut-on y lire.

Le communiqué fait aussi état d’un possible redoux printanier. « Dans ce contexte, des interventions seront réalisées en vue d’un nettoyage complet des surfaces, y compris les saillies de trottoirs, les espaces près des poteaux, les puisards et autres zones de stockage de neige. »

Selon le relationniste Gonzalo Nunez, les arrondissements ont également le pouvoir d’adapter les opérations à leurs réalités locales.