Pour aider les organismes communautaires du Grand Montréal à se loger, alors que leurs locaux coûtent de plus en plus cher, une nouvelle initiative met à leur disposition 18,6 millions pour leur permettre d’accéder à la propriété.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

À cause des hausses de loyers, « il y a une part de plus en plus importante du budget qui est consacrée au loyer, au détriment de la mission des organismes, qui est d’aider à améliorer les conditions de vie dans les quartiers », a souligné Yves Bellavance, coordonnateur de la Coalition montréalaise des Tables de quartier, lors d’une conférence de presse organisée pour annoncer cette initiative vendredi matin.

D’autres groupes sont aussi à risque de perdre leurs locaux dans des cas où les propriétaires veulent en reprendre possession, a-t-il ajouté.

L’Initiative immobilière communautaire du Grand Montréal, qui a notamment l’appui de Centraide du Grand Montréal, du Fonds immobilier de solidarité FTQ et de la Ville de Montréal, a pour but de leur éviter ce genre d’incertitude, et de leur permettre de demeurer à proximité des populations qu’ils desservent.

Les organismes communautaires auront accès à trois outils financiers pour soutenir leurs projets d’acquisition immobilière.

Plus d’une centaine de groupes ont déjà manifesté leur intérêt, a indiqué Jacques Charest, directeur général de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale. Selon lui, une vingtaine de projets pourront recevoir de l’aide financière, et chaque projet peut regrouper plusieurs organismes.

Un site internet (initiativeimmobiliere.ca) a été mis en place pour les organismes qui souhaitent déposer une demande de financement.