Au termes de nombreuses discussions avec l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, l’espace de travail extérieur Aire Commune, planté dans le Mile-End n’ouvrira ni ses portes ni ses parasols au mois de mai.

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Pourquoi mettre fin à un projet qui attire des dizaines de milliers de visiteurs chaque année, depuis 2017 ?

Philippe Pelletier, cofondateur et responsable de la programmation d’Aire Commune, se l’explique mal, d’autant plus que le projet connaît un succès fou et que le quartier est aux prises avec un grave problème de locaux vacants.

« L’arrondissement a décidé de mener des consultations sur l’avenir du site, dit-il. Le Plateau préfère ne rien faire pendant le processus ».

Le terrain situé au 5705, avenue de Gaspé, adossé au Champ des possibles, restera donc vacant cet été.

L’idée d’Aire Commune est née en 2016 : transformer un terrain vague en un espace de travail partagé où on peut prendre une bière, croquer dans un sandwich ou jouer à la pétanque.

L'an dernier, la terrasse extérieure occupait une superficie de 5000 pi2. Il y avait aussi deux salles de travail aménagées dans des conteneurs, meublées, décorées et éclairées.

« On reste optimistes pour 2021 », ajoute Philippe Pelletier.

En attendant, Îlot 84, l’organisme qui a créé Aire Commune, poursuit ses deux autres projets éphémères à Montréal : Nouvelle Vague, dans le Vieux-Port, et Green haüs, au cœur du District Central. La soirée d’ouverture de Nouvelle Vague 2020 aura lieu le 14 mai.

Sur la page Facebook d’Aire Commune, un message invite les gens à s’adresser à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal pour toute question relative à cette décision.

« L’équipe va concentrer tous ses efforts en 2020 au développement des deux autres sites opérés par l’organisme », précise-t-on.

La décision a été prise par le Plateau en janvier, mais ce n’est que mercredi qu’elle a été rendue publique.