Abandonné depuis janvier 2015, l’ancien Mexx de la rue Saint-Denis a été acquis par une société immobilière montréalaise, ce qui permet à l’artère commerciale de commencer l’année 2020 sur une note d’espoir.

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Le taux de locaux vacants dans le secteur est toujours l’un des plus élevés à Montréal, mais il est passé de 23 % à 19 % au cours des derniers mois.

Quelque 50 nouveaux commerces et institutions ont ouvert leurs portes en 2019, dont la Binerie Mont-Royal, la Taverne Magpie, les Chocolats Andrée, Unicone et le Code & Café, rappelle la directrice générale de la SDC Saint-Denis, Kriss Naveteur.

Dans le but d’attirer de nouveaux joueurs, une campagne de recrutement sera lancée le 5 février. Elle se tiendra dans les locaux de l’ancien Mexx, qui sont en rénovation, rue Saint-Denis, à l’angle de la rue Rachel.

Un incendie, survenu en mars 2018, avait passablement endommagé les lieux.

PHOTO PATRICK SANFACON, ARCHIVES LA PRESSE

Un incendie s’est déclaré dans le bâtiment de l’ancien Mexx, en mars 2018.

« On profite du fait que les locaux sont vides pour faire notre événement. Cet immeuble est un symbole de la rue Saint-Denis », explique Mme Naveteur, nouvellement nommée à la tête de la Société de développement commercial (SDC).

L’ancien Mexx occupait un immeuble ayant abrité une banque à l’origine. Il a été acquis par la société immobilière MTRPL, en décembre dernier, après des mois de négociations avec l’ancien propriétaire.

Le local voisin, acheté lui aussi par MTRPL, est d’une superficie de 1700 pieds carrés. Celui où se trouvait Mexx fait 4000 pieds carrés. Tous les deux sont à louer. Au deuxième étage, MTRPL veut convertir l’espace en hôtel-appartements de type Airbnb.

Qui pourrait vouloir louer ces espaces commerciaux ? « Un restaurant, une épicerie, un commerce de détail, un nettoyeur et même un dépanneur », répond Richard Kertzer, cofondateur de la société immobilière.

Le coût du pied carré est de 25 $, précise-t-il. « Pas un gros montant ».

La SDC, de concert avec l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, compte mettre en œuvre une série de mesure pour favoriser la relance des activités et attirer les Montréalais et les touristes.

« On a de nouveaux vidéos et un nouveau concours entrepreneurial », souligne la directrice de la SDC, qui dessert la portion de la rue Saint-Denis comprise entre les rues Roy et Giford.

« Notre priorité, c’est de faire découvrir la nouvelle offre commerciale, qui est méconnue parce qu’il y a eu tellement de changements. On veut aussi encourager la relève à venir s’installer et s’assurer que ceux qui sont là restent. »

De son côté, l’arrondissement a adopté, en août 2019, un plan de relance de l’artère commerciale, la plus importante du Plateau, qui comprend l’illumination des immeubles, la création d’un couloir d’art public, la requalification de l’Institut des Sourdes-muettes, le verdissement, la révision du zonage et l’aménagement de voies cyclables.