Niché au cœur du Quartier latin et intégré au pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM, le clocher de l’ancienne église Saint-Jacques brille de tous ses feux depuis mardi soir.  

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Ce projet phare du 50e anniversaire de l’UQAM a nécessité deux années de travaux. Il été réalisé par les architectes DFS, les ingénieurs de la firme NCK, l’entrepreneur général St-Denis Thompson et le studio de création UDO Design. Coût : 18,8 millions, payé majoritairement par le gouvernement du Québec.  

Le clocher Saint-Jacques, qu’on appelle désormais le clocher de l’UQAM, fait partie du paysage du Quartier latin depuis 1860. Érigé sur la rue Saint-Denis, entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Sainte-Catherine, il n’avait pas fait l’objet d’une restauration majeure depuis 1933, année où l’église Saint-Jacques avait été le théâtre d’un vaste incendie.

De l’été 2017 à la fin 2019, tout a été refait : flèche, contreforts, fenêtres, maçonnerie, balustrades, carillon et installations électromécaniques. Plus de 2000 pierres ont été remplacées et les vitraux peints à la main ont été restaurés.

Clou du spectacle, l’illumination du clocher. La nuit tombée, celle-ci vient mettre en valeur des caractéristiques architecturales de ce joyau, classé immeuble patrimonial, en jouant sur l’intensité de la lumière et différentes tonalités de blanc.  

La mise en lumière, réalisée par Udo Design, repose sur l’installation de 108 appareils d’éclairage DEL, intégrés à la structure. « Un grand soin a été apporté à la réduction des pertes lumineuses et à la protection du ciel étoilé », précise l’UQAM.