Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a procédé vendredi à la première étape d’un gigantesque chantier de réfection et de modernisation de l’autoroute Métropolitaine (A40), qui occupera une bonne partie de la nouvelle décennie qui commence.

Bruno Bisson Bruno Bisson
La Presse

Le MTQ a publié vendredi après-midi un appel d’offres public pour la réalisation des plans et devis d’une première portion du projet, qui s’étendra sur une distance de plus de 5 kilomètres entre les boulevards Provencher et Saint-Laurent, sur la partie surélevée de l’autoroute. Le MTQ espère pouvoir attribuer le contrat dès le printemps 2020. La réalisation des plans et devis devrait prendre environ trois ans.

IMAGE FOURNIE PAR LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS

Carte de localisation du secteur Est.

Selon les documents rendus publics, presque tous les éléments structuraux de cette autoroute inaugurée en 1960 seront reconstruits ou remplacés : les colonnes qui soutiennent les structures seront réparées, la dalle de béton sera reconstruite, avec ajout d’une membrane d’étanchéité.

Les glissières, les joints de dilatation, le système de drainage, l’éclairage, tout sera reconstruit ou rafraîchi de manière à ce qu’aucune nouvelle intervention majeure ne soit nécessaire sur cette partie de la Métropolitaine avant 25 ans.

IMAGE FOURNIE PAR LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS

Principales interventions prévues dans le cadre de la réfection majeure du secteur Est de l’autoroute Métropolitaine.

Ces grands travaux ne devraient toutefois pas débuter avant 2024 ou 2025. La seconde partie de l’autoroute 40, du boulevard Saint-Laurent jusqu’à l’autoroute 520, fera aussi l’objet d’une reconstruction partielle d’ici la fin de la décennie.