Le conseil municipal de Montréal vient de renoncer à une augmentation de salaire, en solidarité avec les citoyens affectés par la pandémie de COVID-19.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Les élus montréalais devaient profiter d’une hausse de rémunération équivalente à l’inflation, soit 2,1 %.

C’est l’administration Plante qui en a fait la proposition.

« L’annulation du versement de l’indexation proposée dans le présent dossier permet aux élu.es de contribuer à l’effort collectif de réduction des dépenses de la Ville, en maintenant pour l’année 2020 les mêmes rémunérations que celles payables en 2019, tout en évitant de créer un impact récurrent pour les exercices futurs », indique l’administration.

Cette décision survient au moment où l’administration négocie des renouvellements de convention collective avec plusieurs syndicats, dont celui des cols bleus.

Des élus du conseil municipal ont fait connaître leur rejet de l’idée, affirmant qu’eux aussi avaient connu une année difficile avec des semaines de travail intenses.

La majorité des élus ont toutefois appuyé la proposition.