La Ville de Beaconsfield entend réclamer 2 millions de taxes perçues en trop par l’agglomération de Montréal chaque année et entreprend des procédures judiciaires contre la Ville à cet effet.

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

« Après une année complète de discussions avec le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal pour tenter de trouver une solution juste pour nos citoyennes et nos citoyens, nous sommes confrontés à une fin de non-recevoir qui nous oblige à faire respecter nos droits devant les tribunaux », a fait savoir le maire Georges Bourelle par communiqué.

Ce trop-perçu serait causé par un changement dans l’algorithme qui détermine des quotes-parts des 16 villes liées dans l’île de Montréal pour les services régionaux, indique-t-on dans le communiqué. Les villes à plus forte densité résidentielle auraient été pénalisées.

Malgré l’intervention de la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, aucune mesure n’a été mise en place par le gouvernement québécois ou l’administration de Montréal pour corriger le tir, affirme-t-on.

« En gestionnaires publics responsables, quand on commet une erreur de bonne foi, on doit la corriger de la même manière. C’est ce que le gouvernement et l’administration de Montréal auraient dû faire », soutient M. Bourelle.