La ville de Montréal a battu mardi un « record absolu » de températures pour un mois de novembre avec 22,4 degrés, alors que le centre et l’est du Canada connaissent depuis plusieurs jours une vague de douceur sans précédent, a indiqué Environnement Canada.

Agence France-Presse

« On n’a jamais eu une valeur de 22,4 degrés pour un mois de novembre, tout court, c’est un record de novembre absolu », a commenté la météorologue Mariane Peltier.

Précédemment, le mois de novembre le plus chaud avait été celui de 1948, avec un pic de 21,7 degrés, a-t-elle précisé.  

« Aujourd’hui, on a battu quelques records des journées les plus chaudes pour le mois de novembre » au Québec, a-t-elle dit.  

« Pour un mois de novembre, c’est assez historique, c’est rare que ce soit aussi prolongé. Parfois ça va durer deux-trois jours, mais jamais sept jours », a-t-elle ajouté.

À Montréal, le précédent record pour un 10 novembre remontait à 1948 avec 18,3 degrés.

À cette période, la température moyenne est d’ordinaire d’environ 7 degrés dans la ville francophone, a-t-elle précisé.  

Cet épisode de chaleur a traversé le sud de la province francophone mais également l’Ontario, où 24 degrés ont été enregistrés à Windsor et à Toronto.  

Les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse (est du Canada) ont également été touchées par cette masse d’air chaud.

L’« été indien » devrait se poursuivre encore mercredi avant que la température ne retombe jeudi, proche des normales de saison.