Les trains cesseront complètement de rouler sur la ligne de train de banlieue de Deux-Montagnes plus tôt que prévu, alors que les autorités de transport de la métropole misent sur les autobus pour mitiger les effets du chantier du Réseau électrique métropolitain (REM).

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

La « navette ferroviaire » - devenue la seule à rouler entre la gare Deux-Montagnes et la gare Bois-Franc depuis le début de 2020 - cessera ses activités au 31 décembre prochain plutôt qu’à la mi-2021, comme prévu. Toutes les stations de la ligne seront fermées du même coup.

« Il a été décidé de la devancer [la fermeture] pour la simple et bonne raison que nous étions en mesure d’offrir un service qui était meilleur qu’avec la navette ferroviaire », a affirmé Sarah Bensadoun, porte-parole de Mobilité Montréal.

« En ce moment, les gens prennent le train, s’arrêtent à la gare Bois-Franc qui est le terminus. Ensuite, ils prennent une navette en autobus qui les emmène au métro Côte-Vertu et ensuite ils prennent le métro pour aller en ville », a-t-elle détaillé. « Avec les nouveaux services, on élimine les correspondances et on améliore le temps de parcours. »

Les nouvelles solutions annoncées jeudi incluent une augmentation de fréquence sur des navettes qui existaient déjà, ainsi que de nouvelles lignes de navettes. Celles-ci pourront profiter d’accotements aménagés pour permettre leur circulation sur plusieurs tronçons autoroutiers du Grand Montréal. Elles feraient épargner « de 15 à 45 minutes de temps » de trajet, selon les parcours, a assuré Mme Bensadoun.

La COVID-19 a eu un impact dévastateur sur l’achalandage de l’ensemble du réseau de transport en commun et les services mis en place pour palier aux problèmes créés par le chantier du REM n’y font pas exception. La navette ferroviaire entre la gare Deux-Montagnes et la gare Bois-Franc a ainsi subi une baisse d’achalandage de 90 %.

Les résidants de Deux-Montagnes devraient pouvoir utiliser le REM pour se rendre au centre-ville de Montréal en 2023.