Les travaux sont en cours pour aménager la voie Camillien-Houde afin d’y sécuriser la circulation des cyclistes. La voie de circulation qui permet l’accès au sommet du mont Royal sera interdite aux véhicules les dimanches avant-midi. Pour les autres jours de la semaine, certains éléments mis à l’essai l’été dernier pour augmenter la sécurité seront de retour pour la saison estivale 2020.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

À compter de la mi-juillet, les cyclistes pourront circuler « sur la voie sécuritaire en tout temps », assure la Ville de Montréal, qui a annoncé, mardi après-midi, qu’elle procéderait dans les prochains jours aux aménagements temporaires de la voie Camillien-Houde. Les mesures visent à réduire la vitesse de circulation des véhicules, à améliorer le partage de la route, et à forcer le respect de l’interdiction de faire des demi-tours sur la voie Camillien-Houde.

« Ces mesures temporaires de sécurisation de la voie Camillien-Houde permettront de tirer profit de l’expérience de l’an dernier. Elles se traduiront par un retour des balises au centre de la chaussée et aux abords de la voie d’accotement, ainsi que des coussins ralentisseurs, en plus du maintien d’une seule voie sur l’avenue du Mont-Royal », a informé la Ville de Montréal, par voie de communiqué.

Les mesures testées l’été dernier comptaient aussi un sens unique en alternance à la hauteur du col. Par contre, comme la Ville estime que « les résultats de l’année dernière n’ont pas été concluants en matière de sécurité des usagers et des usagères » et cette mesure ne revient pas cette année.

Plus encore, la circulation sur la voie menant au sommet sera interdite aux véhicules motorisés tous les dimanches avant-midi, de 7 h 30 à 12 h, du 5 juillet au 27 septembre 2020. Pour assurer l’accès au parc et au cimetière durant cette plage horaire, un service de navette sera offert, de 9 h 30 à 13 h, à partir de la station de métro Laurier. Le chemin Remembrance restera aussi une option pour parvenir au sommet à bord d’un véhicule.

Le 4 octobre 2017, Clément Ouimet descendait la voie Camillien-Houde sur son vélo et a fait une collision mortelle avec la voiture d’un conducteur imprudent qui faisait un virage en « U » interdit pour faire demi-tour. De nouvelles configurations de circulation ont été testées en 2018 et en 2019, afin de sécuriser l’endroit après le décès du jeune cycliste.