L’arrondissement du Sud-Ouest ne renouvellera pas son entente avec l’organisme Pente à Neige, seule station de ski urbaine accessible par métro en Amérique du Nord, trois ans après son inauguration.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

« L’Arrondissement du Sud-ouest annoncerait sous peu la tenue d’une consultation publique entourant la vocation du parc Ignace-Bourget sans proposer Pente à Neige parmi les options, ni même inviter l’équipe à se prononcer sur la question », déplore l’OBNL par communiqué mercredi matin.

Installé à LaSalle au parc Ignace-Bourget depuis 2017, Pente à Neige s’est donné pour mission de démocratiser les sports d’hiver en milieu urbain. Près de 2,9 millions ont été investis pour transformer ce parc peu fréquenté en hiver. Selon l’organisme, les retombées annuelles sont estimées à 1,85 million pour les commerçants du quartier.

Le service offert par Pente à Neige - notamment des cours de ski et de la glissade sur tube à bon prix - est accessible de décembre à mars et l’endroit a accueilli 55 000 visiteurs l’an dernier.

« En effet, tout le monde n’a pas la possibilité de se rendre en dehors de la ville en famille pour pratiquer des sports d’hiver. Nous sommes persuadés que les Montréalaises et les Montréalais ont besoin d’avoir accès à des activités de plein air », déplore Estéban Dravet, fondateur de Pente à Neige.