L’ombudsman de la Ville de Montréal a annoncé vendredi qu’il se penchera sur les réaménagements urbains annoncés le 15 mai par l’administration Plante.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Plusieurs citoyens se sont plaints à l’OdM des réaménagements de l’avenue Christophe-Colomb ainsi que des rues Beaubien, Bellechasse, Saint-Zotique et Rachel », écrit l’ombudsman dans son communiqué.

Cette enquête suit l’envoi le 20 mai d’un « avis de préoccupation » de l’ombudsman au niveau de l’accessibilité universelle, du manque de stationnement privé et de stationnement pour les commerces, entre autres. L’avis du 20 mai suggérait de consulter les citoyens et commerçants. « Des pistes cyclables ont notamment été ajoutées ou réaménagées » dans les jours suivant l’avis du 20 mai, déplore l’ombudsman.

Le conseiller municipal Francesco Miele d’Ensemble Montréal déplore que « la missive de l’ombudsman ait été ignorée ». « Les études techniques sur beaucoup de ces projets embryonnaires n’ont pas été faites, il n’y aura pas de consultation », condamne M.  Miele, qui réclame que tous les projets annoncés le 15 mai soient démantelés en septembre. « Nous avons déposé une motion en ce sens qu’on débattra le 15 juin. »

M.  Miele note que des 327 km de voies annoncées le 15 mai, 88 km sont du ressort des arrondissements et « se veulent permanents ».

Aucun élu de Projet Montréal n’était disponible pour commenter l’annonce de l’ombudsman, mais Laurence Houde-Roy, attachée de presse du comité exécutif, a transmis à La Presse une déclaration promettant une collaboration avec l’ombudsman et affirmant que les aménagements des Voies actives et sécuritaires « sont temporaires pour la période estivale seulement. »

Est-ce que tous les aménagements annoncés le 15 mai, totalisant 327 km, sont temporaires ? « Les aménagements du Réseau express vélo (REV) et de la programmation régulière » seront permanents, a répondu Mme Houde-Roy.

Une version antérieure de ce texte indiquait erronément que la motion d'Ensemble Montréal sur les voies cyclables et piétonnes serait débattue le 15 mai.