À quelques jours du dépôt de son prochain budget, le gouvernement de François Legault s’engage à investir 1,1 milliard au cours des deux prochaines années pour l’entretien et l’amélioration du réseau routier du Grand Montréal.

Sara Champagne
Sara Champagne La Presse

Au total, le gouvernement consacrera une enveloppe de 972 millions aux infrastructures lourdes traversant d’est en ouest le centre-ville de Montréal. Et comme annoncé à la mi-février par le ministère des Transports du Québec (MTQ), la part du lion reviendra aux tunnels Ville-Marie et Viger.

Pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Comme prévu, le coup d’envoi aux travaux dans le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine sera aussi donné. Au Ministère, on se montre toutefois rassurant à l’égard de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui a dit cet hiver craindre l’effet de ces travaux sur la circulation. Le MTQ précise que le consortium choisi sera annoncé au printemps, et qu’il n’y aura pas de fermeture de voies au printemps ni à l’été 2020.

Selon les échéanciers dévoilés par le Ministère, la première étape des travaux dans le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine consistera à élargir l’accotement et à effectuer du marquage au sol. Des travaux d’atténuation de la congestion sont prévus durant les travaux. Des quais pour autobus seront notamment ajoutés à la station de métro Radisson et des stationnements incitatifs seront agrandis sur la Rive-Sud.

« Des travaux qui peuvent très bien avoir lieu la nuit, le week-end », précise Gilles Payer, porte-parole du MTQ.

Reconstruction de chaussée

Le reste de l’argent, soit 111 millions, sera investi « pour des chaussées en bon état », et un « réseau efficace et sécuritaire », a expliqué Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

Au total, il est question de 43 projets d’infrastructures routières de 2020 à 2022.

Le gouvernement investit comme jamais dans les services de transports en commun, mais nous avons aussi le défi de maintenir en bon état nos infrastructures. Ces investissements permettront d’améliorer nos déplacements et d’assurer la pérennité de notre réseau routier.

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports, mardi matin, lors de son passage à Montréal

Plus précisément, la ministre a parlé des sommes pour reconstruire la chaussée de l’autoroute 40, en direction est, entre les boulevards des Anciens-Combattants et Morgan, à Sainte-Anne-de-Bellevue et à Baie-D’Urfé. Le gouvernement entend aussi réparer le pont d’étagement dans l’échangeur Saint-Pierre, reliant l’autoroute 20 à la route 138, sur la Rive-Sud.

Bonne circulation

Lors du point de presse, la ministre Chantal Rouleau s’est montrée rassurante quant à l’effet des travaux sur la circulation.

« On est assez confiants que ça va bien fonctionner. Les gens pourront accéder à l’île de Montréal, puis retourner vers la Rive-Sud de manière très efficace », a affirmé la ministre.

Quand le printemps sera bien installé, les dernières phases des travaux seront entamées à l’échangeur Turcot. Une large portion des travaux sera concentrée autour de Montréal-Ouest.

Enfin, plus de 50 millions sont prévus pour l’échangeur Dorval, près de l’autoroute 13, à proximité de l’aéroport Montréal-Trudeau.