Le maire Marc Demers a fait connaître lundi les contours du projet de transformation du secteur du centre-ville appelé « carré Laval » qui sert actuellement de dépôt à neige. Longeant l’autoroute 15, l’immense trou de 4 millions de pieds carrés bordé d’une falaise et occupé en partie par un lac, est appelé à devenir un quartier vert, sans aucune voiture qui le traverse.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

En conférence de presse, le maire Demers a dit avoir la conviction que la population lavalloise est prête pour changer l’image du tout-à-l’auto de la ville. « Même les religions évoluent », a-t-il lancé.

Depuis le printemps dernier, Laval travaille pour obtenir du gouvernement du Québec le statut de zone d’innovation pour le carré Laval. Le secteur pourrait ainsi accueillir des entreprises de haute technologie, des centres de recherche de pointe, des incubateurs d’entreprises qui cohabiteraient avec un quartier résidentiel (2000 à 3000 habitations) et une offre commerciale. Une grande place publique aux abords d’un plan d’eau, un parc dédié aux activités culturelles et sportives, sont également envisagés. Et tout cela sous le signe de la mobilité active. C’est ce que l’administration appelle un milieu de vie innovant et carboneutre, qui serait appelé à devenir le coeur du centre-ville.

« On pense que ça va générer des milliers d’emplois », croit Marc Demers. « C’est une erreur d’opposer environnement et économie. L’environnement, c’est l’économie de demain », a-t-il ajouté. M. Demers y voit aussi l’occasion de développer un sentiment d’appartenance plus grand dans la population.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE PHOTO ROBERT SKINNER ,

Le maire de Laval, Marc Demers.

Pour tenter de concrétiser cette vision de développement, la Ville bénéficie d’une aide gouvernementale de 10 millions sur cinq ans. Ce soutien avait déjà été annoncé dans le cadre de la publication du budget annuel du gouvernement. Les fonds proviennent de l’enveloppe de 320 millions dédiée à la décontamination de terrains stratégiques pour les entreprises innovantes.

Lundi, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, et le ministre des Finances, Eric Girard, se sont déplacés pour officialiser l’aide financière. « Ce projet représente une occasion unique de croissance économique pour la ville », a souligné M. Fitzgibbon.

Avant de procéder à la décontamination du carré Laval, la Ville devra franchir d’autres étapes dont celle de déplacer le dépôt à neige qui est encore là pour deux hivers, a indiqué le maire Demers.