L’organisation du Réseau Express Métropolitain avait lancé un concours à la fin du mois d’octobre pour trouver le nom pour son tunnelier. Parmi plus de 1400 suggestions reçues du public, elle a annoncé son choix mercredi après-midi.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

Le tunnelier portera donc le nom de « Alice », en l’honneur d’Alice Evelyn Wilson. Figure scientifique importante dans l’histoire du Canada, Alice Evelyn Wilson a été une géologue et paléontologue de premier plan du début du 20e siècle jusqu’à sa mort, en 1964.

Elle a été la première femme à travailler comme géologue au sein de la Commission géologique du Canada (CGC). Ses travaux se sont surtout concentrés sur l’analyse des roches et des fossiles dans les basses terres du Saint-Laurent et la vallée de l’Outaouais, là où devra creuser le tunnelier.

Pour ces raisons, « Alice » était le nom tout indiqué pour un outil dont la mission première est de creuser dans la roche sous les pieds des Montréalais, a fait savoir l’organisation du REM.

Les pièces nécessaires à l’assemblage d’« Alice » sont arrivées au cours des dernières semaines : celle-ci devrait être prête en début d’année. Le tunnelier « Alice » commencera par creuser à 12 mètres de profondeur et pourrait atteindre 35 mètres de profondeur à son plus bas, sous les pistes de l’aéroport de Montréal.

Parmi les autres noms reçus du public, l’organisation souligné les contributions suivantes : Tunnel McTunnelface, REMonde, YULiette et Dora l’excavatrice.