Meurtres, tentatives de meurtre, coups de feu tirés sans faire de victime : plusieurs événements criminels avec arme à feu sont survenus dans la grande région de Montréal ces dernières semaines, mais le SPVM assure, chiffres à l’appui, qu’ils ne sont pas en hausse dans la métropole.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Ces dernières semaines, des médias, dont La Presse, ont demandé des statistiques au Service de police de la Ville de Montréal, qui a terminé de les compiler jeudi.

En résumé, au 31 octobre, six meurtres par arme à feu avaient été commis à Montréal depuis le début de l’année, contre plus de 12 pour la même période lors de chacune des cinq années précédentes. Seulement trois de ces six meurtres commis avec une arme à feu sont liés au crime organisé, dont ceux de l’entrepreneur Tony Magi (24 janvier) et du chef de clan de la mafia Andrew Scoppa (21 octobre).

Selon les chiffres fournis par la police, les événements au cours desquels une arme à feu a été déchargée avec une intention criminelle, au cours desquels une arme à feu a été utilisée lors de la perpétration d’un crime ou au cours desquels une arme à feu a été braquée sont en baisse à Montréal cette année, entre le 1er janvier et le 31 octobre, comparativement à la même période pour les années 2017 et 2018.

Rassurer la population

« Au cours des dernières semaines, il y a eu plusieurs événements qui sont survenus sur les rives nord et sud de Montréal, et les gens ont tendance à faire des amalgames et à tous les mettre dans le même paquet. Ça insécurise la population. C’est important pour nous de remettre les pendules à l’heure, de montrer que notre ville demeure sécuritaire et que les événements de crimes de violence en général à Montréal sont à la baisse », explique l’inspecteur André Durocher, du SPVM.

Les chiffres fournis par la police n’indiquent pas, toutefois, si les événements avec armes à feu sont plus nombreux à Montréal depuis le début du mois d’octobre.

Selon une compilation qui n’a rien de scientifique effectuée par La Presse à partir d’événements médiatisés, 13 crimes avec arme à feu ont été commis dans la métropole en octobre : cinq épisodes de coups de feu, quatre tentatives de meurtre, deux meurtres et deux vols qualifiés.

Selon la même compilation, depuis le début du mois de novembre, deux tentatives de meurtre avec arme à feu et deux événements où des coups de feu ont été tirés sont survenus à Montréal. Ces quatre événements ne sont pas inclus dans les statistiques fournies hier par le SPVM.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.