La mairesse Valérie Plante s’envole cette semaine vers Amsterdam pour participer au World Summit AI, puis prendra la direction de Copenhague pour discuter transition écologique à l’occasion du Sommet des maires de l’organisation internationale C40. Lors de ce sommet, elle entend réaffirmer «l’engagement et le leadership» de Montréal dans la lutte contre les changements climatiques.  

Sara Champagne Sara Champagne
La Presse

«Dans un contexte d’urgence climatique, la seule réponse à offrir est l’action, comme je le soulignais au Sommet sur le climat de l’ONU. J’aurai l’occasion d’échanger avec des dizaines de maires et mairesses de villes à travers le monde qui sont engagés eux aussi à mettre en œuvre d’importantes mesures pour assurer la transition écologique», a-t-elle indiqué par voie de communiqué.

La Ville de Montréal profitera du voyage pour présenter trois projets pilotes de véhicules électriques, dont le système électrique «Active Stop-Start», de la compagnie Effenco, conçu pour couper le moteur d’un véhicule lourd immobilisé depuis un certain temps. Le projet est à l’essai sur deux camions dans les arrondissements de Ville-Marie et du Plateau-Mont-Royal.

Quant au World Summit Al, il sera l’occasion pour la mairesse de Montréal de promouvoir le rôle de leader mondial en intelligence artificielle de la métropole. La Ville de Montréal donne déjà accès à ses données municipales à bon nombre de chercheurs de l’Institut québécois en intelligence artificielle pour réaliser des projets, rappelle-t-on à son cabinet.