À cause d’un manque d’effectifs pour sécuriser le parcours, le coup d’envoi du marathon de Montréal a été donné dimanche matin avec un retard de 50 minutes.

La Presse canadienne

Les premiers coureurs de l’épreuve de 42,2 km ont pu s’élancer à 8 h.

C’est ce qu’a indiqué le producteur et directeur de course du Marathon Oasis Rock’n’roll de Montréal, Dominic Piché, en mêlée de presse, lui qui en est à sa deuxième expérience à la tête de l’événement. Celui qui occupait les mêmes fonctions pour les événements IRONMAN de Mont-Tremblant affichait un air grave, prenant même l’entière responsabilité de cette maladresse.

Dominic Piché a affirmé qu’il espérait encore, samedi soir, pouvoir assurer la sécurité du parcours juste temps pour le coup d’envoi prévu à 7 h 10. Une cellule de crise a même été mise sur place.

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont venus à la rescousse pour combler à ce manque de ressources de l’organisation du marathon de Montréal. M. Piché n’a pas précisé si cela entraînera des coûts supplémentaires. Il n’a pas expliqué non plus la raison de « ce manque d’effectifs en sécurité », une situation qui sort vraiment de l’ordinaire à Montréal où se sont déroulés plusieurs marathons depuis 40 ans.

Dominic Piché a présenté ses excuses, notamment auprès des coureurs, tout en assurant qu’il ne pouvait faire autrement puisque de laisser des barricades sans surveillance n’était pas une option, selon lui.

Quant au marathon et au demi-marathon de Montréal, ceux-ci se déroulaient sous une chaleur qui sortait de l’ordinaire à ce temps-ci de l’année.

Si la température était confortable en avant-midi avec un mercure variant entre 18 et 20 degrés Celsius, les derniers coureurs devront s’adapter à une chaleur ressentie qui passera au-dessus des 30 degrés Celsius en après-midi, en tenant compte du facteur humidex. Il s’agit d’au moins une dizaine de degrés de plus que la normale saisonnière en cette dernière journée officielle de l’été.

Près de 18 000 participants étaient inscrits aux cinq épreuves du Marathon Oasis Rock’n’roll de Montréal qui avaient commencé la veille avec un volet plus familial. De ce nombre, 5637 personnes ont participé samedi aux épreuves de 5 km, 10 km et au P’tit marathon 1 km Tel-jeunes qui a permis d’amasser des fonds pour cet organisme. La porte-parole de Tel-jeunes, Sarah-Jeanne Labrosse, avait même préparé les jeunes lors d’un échauffement d’avant course.

Le demi-marathon de 21,1 km de dimanche est aussi très prisé des coureurs. Il serait même le demi-marathon le plus populaire au Canada, selon les organisateurs. Le coup d’envoi du demi-marathon était donné au même endroit que les coureurs élites, à l’intersection des rues René-Lévesque et Saint-Urbain.

Le tout se déroulait dans une ambiance festive avec des spectateurs, parents et amis qui encouragent les participants tout le long du parcours.

Il y a aussi des spectacles, dont celui du groupe The Brooks qui va clôturer l’événement. La veille, la chanteuse Marie-Mai avait présenté un concert.