La Société de transport de Laval (STL) fait l’acquisition de 10 autobus entièrement électriques. Il s’agit du plus important contrat signé au Québec pour ce genre de véhicules. 

thomas dufour
La Presse

La Ville a dévoilé ce matin le premier autobus de sa flotte 100 % électrique et disposant d’une autonomie de 250 km.

Les neuf autres autobus construits par la compagnie New Flyer seront livrés à l’été 2020. La Ville de Laval compte électrifier entièrement son service de transports d’ici 2040.  

La Société de transport de Montréal (STM) fait aussi partie de la commande. La métropole recevra quant à elle 30 autobus électriques du même constructeur.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, s’est réjoui de cette annonce. « D’ici 2025, on ne veut financer que des autobus entièrement électriques », a indiqué le ministre en conférence de presse.

M. Bonnardel a ajouté qu’il souhaite que tout le réseau québécois d’autobus soit électrique d’ici 2030.

Chacun des dix autobus permettra d’éviter l’émission de 70 à 80 tonnes de gaz à effet de serre par année.

Les dix véhicules ont été achetés grâce au financement du gouvernement provincial et fédéral. Le montant de l’aide s’élève à 9,6 millions de dollars.  

En 2012, Laval avait été la première ville québécoise à se doter d’un autobus électrique.