Le décompte est lancé pour le Festival Fierté Montréal qui prendra son envol ce jeudi, pour 11 jours de célébrations au centre-ville. Et forte de l’appui du gouvernement provincial et fédéral, l’organisation profite de l’événement pour mousser Montréal à titre de candidate du WorldPride 2023.

Sara Champagne Sara Champagne
La Presse

La 13e édition du festival revêt toute son importante cette année, «dans un contexte où l’extrême droite prend beaucoup trop de place, avec une dizaine de pays où l’homosexualité est encore passible de la peine de mort» dit Éric Pineault, président fondateur du festival. Il a rappelé qu’à Boston, l’idée d’une «Fierté hétéro» a même fait son chemin.

«J’en ai assez de parler de tolérance, parlons d’amour», a-t-il ajouté.

Le cœur des festivités de la Fierté aura lieu au parc des Faubourgs, près des stations de métro Papineau et Beaudry, où une vingtaine de spectacles seront gratuits. La grande finale du festival aura lieu le dimanche 18 août, avec le traditionnel Défilé le long du boulevard René-Lévesque. Environ 11 500 marcheurs sont attendus.

Avec des artistes de renommée comme Ariane Moffatt, Claude Dubois, Luce Dufault, Safia Nolin ou Debbie Lynch-White, la 13e édition du Festival Fierté Montréal peut encore compter sur l’appui financier des gouvernements.

Présente à Montréal pour le lancement officiel, la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a affirmé que «le tourisme ce n’est pas juste une question de paysages, de découvertes culinaires, c’est aussi une question de culture».

«Canada, tu peux être toi-même, a-t-elle dit. Notre premier ministre, Justin Trudeau, s’est d’ailleurs excusé auprès des membres LGBTQ de la fonction publique. Aujourd’hui, je réitère l’aide financière de 1 million de dollars chaque année, pour les deux prochaines années. Le premier ministre sera présent au défilé. Nous appuyons la candidature de Montréal, WorldPride 2023.»

L’organisation de Fierté Montréal a aussi rappelé que des villes traditionnellement hostiles à la communauté LGBTQ+ ont reçu le soutien de la métropole dans l’organisation d’un défilé, notamment au Kenya et au Laos.

Anan Bouapha, président d’une organisation LGBTQ+ au Laos, a d’ailleurs été nommé vice-président d’honneur de la Fierté Montréal. En 2012, il a fondé l’organisme Proud to Be Us Laos, le premier réseau social civil pour la promotion de l’égalité des droits des jeunes laotiens de la diversité sexuelle et de genre (DSG).