Source ID:d8e2486e21093855be9196b7f0057cb3; App Source:StoryBuilder

Un projet de tramway entre Lachine et le centre-ville

Jusqu'à ce matin, le gouvernement du Québec était... (IMAGE ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jusqu'à ce matin, le gouvernement du Québec était devant un dilemme, alors que la vieille capitale était presque prête à construire son tramway, mais que son financement n'était pas bouclé.

IMAGE ARCHIVES LA PRESSE

Montréal offre 800 millions d'argent fédéral au projet de tramway de Québec, qui a besoin de financement immédiat, en échange de financement pour un projet semblable entre Lachine et le centre-ville.

La mairesse de Montréal Valérie Plante s'est réjouie de voir naître « le tronçon ouest de la ligne rose », sa fameuse promesse phare de la dernière élection.

Elle et le président du Conseil du trésor Christian Dubé étaient habillés en rose pour l'occasion.

« Aujourd'hui, je célèbre », a dit Mme Plante. Pendant la période de questions avec les journalistes, elle a admis que le projet final ne serait pas nécessairement un tramway, mais pourrait prendre une autre forme. Tous les élus ont refusé de s'avancer sur une date d'inauguration.

Jusqu'à ce matin, le gouvernement du Québec était devant un dilemme, alors que la vieille capitale était presque prête à construire son tramway, mais que son financement n'était pas bouclé.

Montréal, qui avait une enveloppe fédérale, mais pas de projet immédiatement prêt, a accepté de voler au secours de Québec en lui transférant 800 millions. En contrepartie, le gouvernement du Québec allouera une « somme équivalente » à la métropole pour ses propres projets de transport en commun, dont le nouveau projet de tramway entre Lachine et le centre-ville.

« On est passés d'un projet de tramway qui était en danger, celui de Québec, à deux projets de tramway qui vont se réaliser », a dit la mairesse.

La nouvelle ligne de tramway pourrait constituer le prolongement du « tramway de l'Est », prévu sur Notre-Dame, une promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Parmi les autres projets qui devraient être financés, on compte l'installation de portes anti-suicide sur les quais de certaines stations de la ligne orange, ainsi qu'un nouveau centre de contrôle pour la ligne bleue.

Ottawa et Régis Labeaume approuvent

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, François-Philippe Champagne, a donné sa bénédiction au transfert de l'enveloppe fédérale.

« Je me réjouis de l'entente qui a été conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec afin que le projet du tramway de Québec puisse aller de l'avant rapidement », a-t-il déclaré par voie de communiqué. « Nous avons toujours été en mode solution afin que ce réseau de transport en commun du XXIe siècle puisse voir le jour. À cet effet, j'aimerais remercier la mairesse de Montréal, Valérie Plante et le Président du Conseil du Trésor du gouvernement du Québec, Christian Dubé, pour leur collaboration en vue de trouver une solution. »

À Québec, Régis Labeaume s'est lui aussi réjoui.

« C'est un pas dans la bonne direction et cela permet de régler une étape importante dans la répartition des fonds de l'enveloppe fédérale pour le financement du transport en commun au Québec », a déclaré le maire de Québec, lui aussi par communiqué. « Je salue l'excellente négociatrice qu'a été Valérie Plante. Elle a permis aux Montréalais d'obtenir des gains considérables pour le transport en commun. »




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer