Source ID:f5df2a2846363d7099562e1486a78217; App Source:StoryBuilder

Plateau-Mont-Royal: les promoteurs devront consulter les voisins

Les propriétaires qui prévoient « augmenter le volume » d'un... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les propriétaires qui prévoient « augmenter le volume » d'un bâtiment devront se soumettre à cette consultation. Ils devront produire un compte rendu qui résume la rencontre avec le voisinage avant de faire une demande de permis.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Thomas Dufour
La Presse

Les propriétaires du Plateau-Mont-Royal qui veulent agrandir leur logement devront d'abord consulter leurs voisins dans une « assemblée de cuisine ». Le but : prévenir les conflits une fois la construction commencée.

L'administration de l'arrondissement dévoilera ce soir son nouveau règlement d'urbanisme qui devrait entrer en vigueur le mois prochain. Le projet s'inspire de la ville de San Francisco, qui a mis en place de telles consultations il y a plus de 20 ans.

« C'est une façon d'informer les personnes qui vont être touchées par un nouveau projet, explique le chargé de communication à l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Michel Tanguay. Ça permet de bonifier les projets puisque les voisins ont une grande connaissance du milieu. » Les assemblées de cuisine ne sont que consultatives. Elles n'ont pas de droit de vie ou de mort sur un projet.

Les propriétaires qui prévoient « augmenter le volume » d'un bâtiment devront se soumettre à cette consultation. Ils devront produire un compte rendu qui résume la rencontre avec le voisinage avant de faire une demande de permis.

Des avis partagés

Les firmes d'architecture voient ce changement d'un bon oeil. « Les voisins ont souvent l'impression de s'en faire passer une petite vite sans rien avoir à dire, explique Éric St-Louis, architecte chez Luc Denis Architecte. C'est une bonne chose de pouvoir expliquer les décisions. »

« C'est bien que Montréal se positionne comme un leader dans la mise en place d'initiatives comme celle-là », explique Maxime-Alexis Frappier, architecte et président d'ACDF Architecture.

Il émet toutefois une réserve : il ne faut pas que cette consultation mette des bâtons dans les roues des architectes. M. Frappier craint une réglementation dans laquelle « tout le monde aurait le droit de s'opposer aux projets ».

Sur la page Facebook de l'arrondissement, les réactions sont partagées. « Je trouve que cela va rendre les démarches encore plus difficiles pour les familles qui veulent entreprendre des projets de construction afin de demeurer sur l'île de Montréal », a écrit une citoyenne en réponse à l'annonce.

D'autres saluent la décision. « Bonne initiative : ma voisine du dessus s'est fait voler sa vue sur le mont Royal suite à la construction d'une mezzanine en 2013 », raconte François Démontagne, citoyen montréalais.

Dans son nouveau règlement d'urbanisme, l'arrondissement simplifie ses critères d'évaluation, les faisant passer de 116 à 32. « Il s'agit de mieux accompagner les projets et les promoteurs sans faire de compromis sur la rigueur et la qualité », dit M. Tanguay.

L'arrondissement publiera un guide de design afin « d'accompagner les professionnels » et « encourager les projets de qualité ».

En février, l'arrondissement du Plateau avait renoncé à interdire la construction de mezzanines devant les vives réactions de citoyens. L'administration avait tout de même resserré le règlement permettant de telles constructions.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer