Source ID:c4bdc368741c3fc0a1ad049f21c7ce06; App Source:StoryBuilder

Conseil municipal: Sue Montgomery dénonce le temps de parole des hommes

Sue Montgomery est la mairesse de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Sue Montgomery est la mairesse de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

L'écharpe rouge et verte que la mairesse d'arrondissement Sue Montgomery tricote pendant le conseil municipal a une signification bien particulière : montrer le temps de parole disproportionné, selon elle, accaparé par les hommes aux assemblées du conseil municipal.

« J'ai commencé hier. Je tricote en rouge chaque fois qu'un homme parle, et en vert chaque fois qu'une femme parle », explique la représentante de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

« Regardez le résultat! »

Sans surprise, l'écharpe est beaucoup plus rouge que verte, même si 31 femmes et 34 hommes siègent au conseil municipal, soit un écart minime.

Elle a entrepris cet exercice dit-elle, quand elle a constaté que ses collègues masculins font des interventions beaucoup trop longues, se répètent souvent et « s'écoutent parler », alors que les élues féminines sont concises et vont droit au but, ce qui est beaucoup plus efficace, selon elle.

Des débats « plates »

« Le conseil municipal est plate, dit-elle carrément. Combien de citoyens écoutent le conseil municipal, pensez-vous? C'est tellement long, alors qu'on cherche justement des moyens de rendre les débats plus accessibles à tout le monde. »

D'ailleurs, comme les débats s'étirent inutilement et sont parfois pénibles à suivre, elle dit que tricoter l'aide à garder sa concentration. « L'assemblée s'est terminée à 22h30 hier soir, et a recommencé à 9h30 ce matin », souligne-t-elle.

Ses propos ont fait bondir les députés de l'opposition, qui y voient un manque de respect envers l'institution, ses collègues et les citoyens qu'elle représente.

« On a une élue qui est payée par les citoyens pour venir tricoter », déplore la conseillère Chantal Rossi. « Et ce sont des commentaires sexistes : imaginez si un homme tenait de tels propos! Elle n'a qu'à se lever plus souvent pour participer aux débats, il y aura plus de vert sur son écharpe. »

Le leader de l'opposition, Lionel Perez, souligne que les interventions au conseil municipal sont importantes pour questionner les décisions des élus au pouvoir, afin de s'assurer que l'argent des contribuables est bien dépensé.

La mairesse Valérie Plante n'a pas voulu dire si elle trouvait, comme sa collègue, membre de son parti, que les hommes parlent trop au conseil municipal.

« Mme Montgomery a toujours défendu avec acharnement la parité des sexes, c'est intéressant qu'elle passe par une démarche artistique », a commenté la mairesse.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer