Source ID:dfbca15e55e43fe5a3a5462af9b41243; App Source:StoryBuilder

Montréal enquêtera sur chaque collision mortelle

Une mort, une enquête. Chaque collision mortelle dans les rues de Montréal fera désormais l'objet d'une analyse approfondie de la part de la Ville, qui aspire ainsi à éliminer les décès sur son réseau routier.

« Personne ne devrait être tué ou blessé en se déplaçant dans les rues de Montréal », a plaidé la mairesse Valérie Plante, lundi, en dévoilant un plan d'action pour réduire le nombre de décès et de blessés graves sur les routes.

La métropole a pris le virage « Vision zéro » en 2016. Pour y arriver, l'administration Plante a décidé de concentrer ses efforts autour de 22 actions à mettre en place d'ici 2021.

Le plan prévoit ainsi la création d'une équipe d'une dizaine de personnes à la Ville pour assurer le suivi des mesures Vision zéro. Ce groupe aura entre autres pour tâche d'analyser chacune des collisions mortelles survenant à Montréal. Leurs recommandations permettront de revoir l'aménagement où sont survenus les accidents, mais on espère également qu'elles pourront être appliquées à d'autres endroits et ainsi contribuer à prévenir d'autres décès.

« Certains disent que la Vision zéro est utopique, mais c'est la seule cible raisonnable », assure Éric Alan Caldwell, élu responsable des transports au sein de l'administration Plante.

Le plan d'action prévoit notamment s'attaquer à trois sources de risques, soit la présence des poids lourds, les traversées des rues ainsi que la vitesse. La Ville compte se pencher particulièrement sur les collisions les plus fréquentes sur son réseau, neuf « scénarios funestes » ayant été établis.

Parmi les mesures retenues, Montréal s'assurera que toutes les intersections soient munies de feux piétons pour protéger le passage de ces usagers. La Ville est par ailleurs à mener une enquête terrain afin d'évaluer la compréhension de ces feux et ainsi s'assurer de leur efficacité.

Tout en plafonnant à 30 km/h la vitesse dans les rues résidentielles, la métropole compte aussi étendre les zones à 40 km/h pour les artères principales en ciblant les secteurs où l'on recense de nombreux piétons et cyclistes.

Afin de réduire les emportiérages, Montréal s'assurera dorénavant d'implanter une zone tampon de 50 cm entre les voies cyclables et les cases de stationnement. On souhaite ainsi réduire le risque de voir un cycliste percuter de plein fouet une portière qui s'ouvre subitement.

Devant la multiplication des chantiers et des dangers qu'ils posent aux piétons et cyclistes, Montréal mènera cinq projets-pilotes afin d'améliorer leur sécurité durant les travaux.

Montréal a par ailleurs réitéré son intention d'investir 25 millions sur trois ans pour améliorer les aménagements autour des écoles afin de mieux protéger les déplacements des écoliers.

14 piétons fauchés par année

Après certaines améliorations, le bilan routier à Montréal stagne depuis quelques années. En moyenne, 14 piétons meurent chaque année dans les rues de Montréal. La majorité (58 %) est âgée de 65 ans ou plus.

La métropole déplore aussi deux morts de cyclistes par an. De plus, 10 occupants de véhicules perdent la vie dans des collisions. Les trois quarts sont des hommes âgés entre 20 et 24 ans.

En parallèle à ce plan d'action pour la Vision zéro, une trentaine d'organisations ont signé une déclaration visant à améliorer la sécurité des déplacements.

La mère d'une victime de la route s'est dite satisfaite des mesures mises de l'avant par Montréal, particulièrement la mise sur pied d'une équipe consacrée à assurer le suivi de la Vision zéro. « Il faut pouvoir appliquer les enseignements ailleurs pour que ça fasse tache d'huile. Il faut aller au-delà du fait divers. Chaque événement peut apporter des réponses, mais il faut quelqu'un pour colliger ces informations », a réagi Catherine Bergeron, mère de Clément Ouimet, ce jeune cycliste tué en octobre 2017 sur le mont Royal en percutant une voiture qui effectuait un virage illégal.

LES SCÉNARIOS LES PLUS FRÉQUENTS DES COLLISIONS MORTELLES

18,6 % - Piéton traversant la rue percuté par un véhicule qui circulait en ligne droite

10,6 % - Piéton traversant la rue percuté par un véhicule qui effectuait un virage à gauche

6,8 % - Occupant d'un véhicule percutant un objet fixe

3,7 % - Occupant d'un véhicule tué dans une collision avec un autre véhicule effectuant un virage à gauche en sens opposé

3,5 % - Cycliste traversant la rue percuté à angle droit par un véhicule

3,2 % - Occupant d'un véhicule tué dans une collision avec un autre véhicule à angle droit

3,0 % - Piéton traversant la rue percuté par un véhicule qui effectuait un virage à droite

2,0 % - Cycliste traversant la rue percuté par un véhicule qui effectuait un virage à droite

1,9 % - Cycliste traversant la rue percuté par un véhicule qui effectuait un virage à gauche




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer