Source ID:25b2c6f6c1b9339681bfe4a95365336c; App Source:StoryBuilder

Piétonne tuée par un camion-benne: «Où est Valérie Plante?»

Une piétonne a été happée à mort par... (Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse)

Agrandir

Une piétonne a été happée à mort par un camion-benne, à l'angle de la rue Tupper et de l'avenue Atwater, le 12 décembre dernier.

Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

NICOLAS BÉRUBÉ
La Presse

Des citoyens de Ville-Marie déplorent que leur mairesse d'arrondissement « manque à l'appel » après la mort « prévisible » d'une piétonne près d'un chantier jugé dangereux.

Plusieurs fois l'an dernier, un groupe de résidants a alerté les élus de l'arrondissement de Ville-Marie de la dangerosité du chantier de l'ancien Hôpital de Montréal pour enfants, d'où sortent des camions-bennes accusés de rouler à tombeau ouvert dans des rues résidentielles.

Le 12 décembre dernier, vers 11 h 20, une femme qui se rendait dîner avec une amie s'est fait happer à mort à l'angle de la rue Tupper et de l'avenue Atwater. Le chauffeur, qui faisait un virage à gauche, conduisait un camion-benne qui arrivait du chantier de l'ancien hôpital.

« Ces chauffeurs conduisent leur camion à une vitesse effarante, explique Bernard Sanchez, président de l'association du village Shaughnessy, qui représente une centaine de familles du secteur. Nous avons des enfants ici, des aînés... Nous avions fait part du problème aux élus du conseil municipal, mais la Ville ne nous a pas écoutés. »

Depuis, son groupe et lui ont plusieurs fois tenté de rencontrer Valérie Plante, leur mairesse d'arrondissement, pour explorer des pistes de solution. Sans succès.

« J'ai discuté avec le chef de cabinet de la mairesse qui, malgré sa compassion et sa disponibilité, a simplement réfuté nos solutions. Et on se fait répondre que la mairesse est trop occupée. » - Bernard Sanchez, président de l'association du village Shaughnessy

En janvier, Terri Griffin Burman, une amie de la piétonne happée à mort en décembre, a dit à la radio de la CBC qu'elle non plus ne se sentait pas en sécurité à l'intersection de l'avenue Atwater et de la rue Tupper.

Le temps alloué aux piétons pour traverser est dangereusement court, dit-elle. « On n'a pas le temps de traverser avant que le décompte commence. Ça me paraît non sécuritaire. »

Mme Griffin Burman a contacté l'arrondissement de Ville-Marie, où elle s'est fait répondre que la collision était techniquement survenue du côté de la rue situé à Westmount. Dans une déclaration, Westmount a dit attendre les conclusions du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avant d'établir une marche à suivre.

Un rapport détaillé demandé par la mairesse

Geneviève Jutras, attachée de presse de Valérie Plante, note que la sécurité des piétons « préoccupe grandement la mairesse », et que cette dernière a demandé qu'un rapport détaillé lui soit fourni dans le cas de cette mort.

« Des analyses sont toutefois en cours, notamment en ce qui concerne les temps de traverse et les aménagements, mais notons qu'un chantier de l'ampleur de celui du Children's entraîne inévitablement un fort débit de camionnage », dit-elle. 

« Une consigne de corridors piétons et vélos sécuritaires est appliquée en cas d'entrave sur le domaine public et l'escouade mobilité ainsi que les inspecteurs du domaine public veillent particulièrement sur le secteur. » - Geneviève Jutras, attachée de presse de Valérie Plante

« Le directeur de cabinet de l'arrondissement de Ville-Marie a par ailleurs rencontré à plusieurs reprises l'association du village Shaughnessy en tant que représentant de la mairesse et s'est entretenu avec son président après l'accident, tout comme Cathy Wong, conseillère du district Peter McGill, qui collabore avec la mairesse et les services de la Ville pour trouver différentes solutions à court, moyen et long terme. »

« Déficit de démocratie »

Selon M. Sanchez - dont l'association de résidants du secteur délimité par les rues Sherbrooke, Guy, le boulevard René-Lévesque et l'avenue Atwater existe depuis plus de 35 ans -, la mairesse de l'arrondissement devrait accepter de rencontrer les citoyens qu'elle représente.

« On a un déficit de démocratie à Ville-Marie, dit-il. Nous sommes le seul arrondissement qui n'a pas un maire à temps plein. Même Luc Ferrandez, que des gens critiquent, il écoute ses citoyens, et il est disponible pour ses citoyens. »

Les conditions qui ont mené à la collision fatale du 12 décembre perdurent aujourd'hui, dit-il. 

« Il ne devrait pas y avoir de transit de camions dans les rues résidentielles. » - Bernard Sanchez, président de l'association du village Shaughnessy 

C'est la firme Devimco qui est responsable du projet de condos en construction sur le lieu de l'ancien Hôpital de Montréal pour enfants. En entrevue, Pierre Langlois, de la firme National, note que le chantier respecte les normes en vigueur.

« C'est un accident malheureux qui s'est produit sur Atwater, et non pas sur Tupper, où sont situées l'entrée et la sortie du chantier. Il y a un signaleur à l'entrée et à la sortie du chantier, comme le demandent les normes. Le SPVM fait son enquête, ils sont venus chercher les bandes vidéo du chantier », dit-il.

L'année dernière, 17 piétons sont morts à Montréal, un sommet en cinq ans. En janvier, deux piétons sont morts, tués par des camions qui faisaient un virage. Après des consultations importantes en 2018, le plan d'action Vision zéro de la Ville de Montréal, qui vise à réduire au maximum le nombre de morts et de blessures graves dans les rues de Montréal, doit être présenté au printemps.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer