Les travaux routiers dans le corridor du pont Samuel-De Champlain, qui s’étendent de Brossard jusqu’à l’avenue Atwater à Montréal, ne seront pas terminés dans les délais prévus au contrat de 4,5 milliards du consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL).

Bruno Bisson Bruno Bisson
La Presse

« Le projet du corridor du pont Samuel-De Champlain est presque terminé », dit Infrastructure Canada dans un bref communiqué publié hier.

Toutefois, malgré les « progrès importants accomplis depuis l’ouverture du pont à la circulation l’été dernier », souligne le Ministère, le consortium SSL a reconnu qu’il « ne sera pas en mesure d’achever tous les éléments restants du corridor d’ici le 31 octobre ».

En vertu du contrat signé en 2015 entre le ministère et SSL, le constructeur pourrait écoper de pénalités de 15 000 $ par jour de retard jusqu’à concurrence de 5,5 millions.

De longues discussions commerciales sont à prévoir entre les parties après la fin des travaux.

Selon Infrastructure Canada, SSL a indiqué que les « éléments restants » seraient livrés « avant la fin de l’automne, à l’exception des travaux de finition difficiles à réaliser en hiver, comme les aménagements paysagers ou des retouches de peinture ».

Infrastructure Canada confirme ainsi ce qui relève de l’évidence même quand on traverse les routes encombrées de cônes orange de tout ce secteur, en chantier depuis plus de quatre ans.

Un contrat de plus de 4 milliards

En juin 2015, Infrastructure Canada et SSL ont signé un contrat de 4,24 milliards pour la reconstruction de tout le corridor de l’autoroute 15, y compris le pont Champlain, à partir de l’autoroute 10 à Brossard, sur la Rive-Sud de Montréal, jusqu’à la hauteur de l’avenue Atwater, dans la métropole.

En plus du pont principal, le contrat prévoyait la construction d’un nouveau pont reliant L’Île-des-Sœurs à l’île de Montréal, dans l’axe du pont Samuel-De Champlain, ainsi qu’un élargissement de l’autoroute 15 sur plus de trois kilomètres, entre L’Île-des-Sœurs et la sortie de l’avenue Atwater, dans le sud-ouest de Montréal.

Une somme additionnelle de 238 millions a plus tard été accordée à SSL par Infrastructure Canada en raison de situations imprévues (restrictions de charge sur les routes, grève des ingénieurs) échappant au contrôle du constructeur, faisant passer le coût total du projet à tout près de 4,5 milliards.

La date d’ouverture du pont Samuel-De Champlain a aussi été repoussée du 1er au 21 décembre 2018, sans pénalité.

Le nouveau pont a finalement été inauguré le 1er juillet dernier, presque sept mois après la date prévue. Selon les clauses de retard du contrat de 2015, les pénalités au consortium pourraient dépasser les 70 millions.

Le reste des travaux, notamment l’installation d’une piste multifonctionnelle pour les piétons et les cyclistes sur le nouveau pont, devait être livré pour le 31 octobre, soit jeudi, jour de l’Halloween. Cela n’arrivera pas.

Les « éléments restants » 

Les « éléments restants », pour reprendre les termes d’Infrastructure Canada, ne sont pas mineurs. Le nouveau pont doit être équipé d’une large piste, avec belvédères, pour permettre aux piétons et aux cyclistes de le traverser, entre la Rive-Sud et la métropole. Elle devait être ouverte au public avant le 1er novembre. Elle est maintenant promise avant Noël.

En empruntant le pont, on peut déjà la voir, accrochée à la structure sur le côté aval du pont (direction Montréal), ainsi que les panneaux transparents des belvédères offrant une vue imprenable sur la métropole.

La dernière connexion de cette nouvelle voie au réseau de transport actif de la région aura lieu dans les prochaines semaines afin de l’ouvrir au public plus tard cet automne.

Infrastructure Canada

Les travaux d’élargissement de l’autoroute 15 restent aussi à terminer sur une des trois voies de circulation de l’autoroute 15 Nord entre L’Île-des-Sœurs et le nouvel échangeur de l’avenue Atwater.

Infrastructure Canada indique par ailleurs que « des progrès importants ont été réalisés sur le couloir central du pont », où circulera le Réseau express métropolitain (REM), un métro léger de 6,4 milliards financé par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Le Bureau de projet du REM a assuré hier que la confirmation des retards pour la livraison finale de ce corridor n’aura pas d’impact négatif sur l’avancement de ses travaux.

« Les discussions ayant eu lieu entre les parties impliquées permettent d’assurer l’accès au pont Samuel-De Champlain et ses abords pour le mois de novembre afin d’entamer les travaux requis pour le REM », a assuré hier le porte-parole du Bureau de projet, Jean-Vincent Lacroix.