Yves Jasmin, qui a dirigé l’information, la publicité et les relations publiques d’Expo 67, est mort mardi à l’âge de 97 ans.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

Ses trois enfants, Élisabeth, Claude et Pierre ont annoncé sa mort dans un communiqué envoyé mercredi. « En ses derniers jours souffrants, Yves a vivement impressionné personnel soignant et famille immédiate par sa douce acceptation, faite de sagesse et de sérénité devant la mort », ont-ils écrit.

M. Jasmin a été cinéaste à l’Office national du film du Canada avant de devenir journaliste, puis relationniste dans les années 50.

Après le succès d’Expo 67, il a été nommé officier de l’ordre du Canada et a reçu la plus haute distinction de la Public Relations Society of America.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Le site de l'exposition universelle de 1967.

« C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès d’un homme exceptionnel à qui l’on doit la réalisation en grande partie d’Expo 67. Je salue son génie en communication et en relations publiques », a écrit Denis Coderre sur sa page Facebook. Alors maire de Montréal, M. Coderre avait nommé « citoyens d’honneur » M. Jasmin et Philippe de Gaspé-Beaubien en 2017 et leur avait remis les clefs de la ville.

Une brève cérémonie laïque aura lieu en sa mémoire. Ses cendres seront dispersées sur « son lac des Deux-Montagnes adoré, sillonné pendant des décennies à bord de son dériveur léger », a précisé sa famille.