Les Montréalais qui déménagent ou qui souhaitent se départir de ce qui encombre leur sous-sol pourront se rendre dans un des sept écocentres qui sont maintenant tous rouverts.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

Le mois dernier, la Ville de Montréal a été contrainte de fermer coup sur coup l’écocentre de Saint-Laurent et celui de LaSalle, faute d’avoir une entreprise pour assurer le transport des matières résiduelles. L’entreprise Mélimax et ses filiales venaient d’être bannies des contrats publics puisqu’elles déversaient des déchets dans une sablière en Montérégie.

Des solutions de rechange ont été trouvées. Il ne restait que l’écocentre de LaSalle pour lequel la Ville vient d’accorder un contrat de gré à gré à l’entreprise JMV Environnement inc. pour une somme maximale de 99 999 $ (taxes incluses). Ainsi, les citoyens pourront déposer leurs pots de peinture, les électroménagers, les pneus, les métaux et les déchets de construction au sol plutôt que dans des conteneurs. Les matières résiduelles seront triées, chargées et acheminées vers les centres de traitement des matières résiduelles.

Par ailleurs, la gestion des sept écocentres a été confiée jusqu’en 2024 à l’entreprise Pro-Vert Sud-Ouest pour une somme de 14 millions. Ce contrat de service prend le relais des contrats qui viendront à échéance l’automne prochain.

L’écocentre de LaSalle ouvre ses portes graduellement à compter aujourd’hui, demain et samedi ainsi que la fin de semaine prochaine. À compter du 2 juillet, il sera ouvert comme les autres écocentres du réseau montréalais, du mardi au samedi, de 10 h à 18 h.