L'administration Plante se penchera sur une possible interdiction des Publisacs, a indiqué le président du comité exécutif, Benoît Dorais. Celui-ci dit toutefois vouloir éviter de nuire aux journaux locaux qui en dépendent.

Mis à jour le 28 nov. 2018
Pierre-André Normandin LA PRESSE

Le groupe d'élus chargé d'étudier point par point le budget 2019 a suggéré dans son rapport final d'« évaluer les coûts environnementaux et financiers de la distribution à grande échelle des Publisacs ».

L'idée a bien été reçue par Projet Montréal, qui déplore l'importante quantité de papier générée dans le recyclable par ces sacs remplis de circulaires publicitaires. « C'est une question pertinente et qui préoccupe notre administration », a réagi Benoît Dorais. Celui-ci a dit y voir une façon de réduire à la source l'utilisation de matière recyclable. Il a également souligné qu'un citoyen fait circuler une pétition pour interdire la distribution des Publisacs.

« On va s'y pencher, mais en ayant en tête les journaux locaux qui sont distribué via le publisac », a indiqué M. Dorais. En effet, les hebdomadaires sont fréquemment distribués dans ces sacs de circulaires et appartiennent souvent au même propriétaire.