Source ID:379a93a7-9f2f-442f-b135-fc0cf58f3b3c; App Source:alfamedia

Deux élus écartés du C.A. de la STM

Le conseil municipal de Montréal sera appelé à... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le conseil municipal de Montréal sera appelé à entériner aujourd'hui par vote des changements à la tête de la Société de transport de Montréal (STM).

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Pierre-André Normandin
La Presse

L'administration Plante rebat les cartes à la tête de la Société de transport de Montréal (STM). Deux élus perdent leur siège au conseil d'administration du transporteur pour faire place à deux non-élus, dont l'ex-maire de Westmount Peter Trent.

Le conseil municipal de Montréal sera appelé à entériner aujourd'hui par vote des changements à la tête de la STM. Les élus Marvin Rotrand et Valérie Patreau seront évincés du conseil d'administration pour faire place à Peter Trent, ainsi qu'à la spécialiste en mobilité Catherine Morency. L'administration Plante dit vouloir profiter de ce jeu de chaises musicales pour donner «une nouvelle direction» au transporteur.

Ainsi, le conseil d'administration accueillera Peter Trent, qui a été maire de Westmount de 1992 à 2001 et de 2009 à 2017. Montréal dit vouloir faire bénéficier à la STM de son expertise en administration publique, maintenant que toute la gouvernance en transports en commun a été modifiée. Les tarifs du transporteur montréalais ainsi que son développement ont été confiés à une nouvelle entité, l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

Un siège est aussi libéré pour faire place à Catherine Morency, professeure à Polytechnique. Celle-ci est une experte reconnue en transports, titulaire de la Chaire de recherche en mobilité.

Marvin Rotrand déçu

Paradoxalement, Marvin Rotrand sera absent du conseil municipal aujourd'hui lorsque les élus seront appelés à voter sa destitution : il est actuellement à Toronto au congrès annuel de l'Association canadienne du transport urbain, où il représente la STM.

Joint par La Presse, Marvin Rotrand ne cachait pas sa déception devant la décision, lui qui siège à la STM depuis 17 ans. Il a dit ignorer pourquoi il perd ainsi son poste, mais soupçonne que ses critiques de l'administration pourraient avoir pesé dans la balance. «Je ne sais pas si je les ai irrités, je n'ai jamais été quelqu'un qui restait assis sans dire un mot», a indiqué Marvin Rotrand.

Seul élu sous la bannière de Coalition Montréal, Marvin Rotrand n'est rangé ni derrière Projet Montréal ni derrière l'opposition formée par Ensemble Montréal. Il dit travailler sans tenir compte de la ligne partisane, appuyant au mérite les décisions de l'administration Plante.

Une élue de Projet Montréal aussi remplacée

Au cabinet de la mairesse, on assure que les critiques du conseiller de Snowdon n'ont rien à voir avec la fin de son mandat. On souligne que l'opposition garde un siège, l'élu Francesco Miele, d'Ensemble Montréal, n'étant pas touché par le jeu de chaises musicales.

On souligne également que l'autre élue à faire les frais de ces changements, Valérie Patreau, est membre de Projet Montréal. Nouvelle venue sur la scène municipale, celle-ci est conseillère d'arrondissement dans Outremont depuis novembre 2017. Diplômée en génie aéronautique, elle dirigeait un groupe de recherche à Polytechnique avant de faire le saut en politique municipale.

À noter que le président du conseil d'administration, Philippe Schnobb, reste en place, lui qui occupe ce poste depuis 2013. L'élu Craig Sauvé demeure lui aussi vice-président, l'administration Plante jugeant important d'avoir un élu présent pour répondre aux questions du conseil municipal sur le transporteur.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer