Source ID:; App Source:

L'élection provinciale coûte un troisième élu à l'opposition montréalaise

Contacté par La Presse, Giovanni Rapanà a précisé ne... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

Contacté par La Presse, Giovanni Rapanà a précisé ne pas avoir apprécié le manque de soutien de ses collègues alors qu'il tente de bloquer la mise en place d'une voie réservée aux autobus dans son secteur, sur le boulevard Maurice-Duplessis.

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

L'élection provinciale vient de coûter un troisième élu à l'opposition à l'hôtel de ville de Montréal. Le conseiller Giovanni Rapanà vient d'annoncer son départ d'Ensemble Montréal pour siéger comme indépendant. Le parti affirme que celui-ci n'a pas digéré d'être écarté de la course à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), les résultats du scrutin provincial imposant une élection partielle municipale.

Jeudi, Giovanni Rapanà a avisé le greffier de la Ville qu'il démissionnait d'Ensemble Montréal. « C'est suite à une longue réflexion et non sans regret que j'en suis arrivé à la conclusion que, comme conseiller indépendant, je pourrai mieux servir l'intérêt des citoyens », a écrit l'élu dans sa lettre.

Contacté par La Presse, Giovanni Rapanà a précisé ne pas avoir apprécié le manque de soutien de ses collègues alors qu'il tente de bloquer la mise en place d'une voie réservée aux autobus dans son secteur, sur le boulevard Maurice-Duplessis. Celui-ci demande le report du projet pour trouver une solution aux problèmes de stationnements générés pour les résidents. « Mon but est de servir les intérêts des citoyens Rivière-des-Prairies avant tout. Je ne peux pas me conformer à une collégialité politique au détriment de leurs besoins », a déploré le conseiller municipal.

Ensemble Montréal rejette cette explication, disant que son ancien membre n'avait pas digéré de voir sa candidature écartée pour la course à la mairie de RDP-PAT. La récente élection de Chantal Rouleau pour la CAQ à l'Assemblée nationale la forcera à démissionner de son poste de mairesse d'arrondissement, imposant la tenue d'une élection partielle cet hiver. Or Giovanni Rapanà aurait lui-même dû démissionner pour briguer la mairie, ce qui aurait du coup forcé la tenue ce printemps d'une autre élection partielle. « L'équipe d'Ensemble Montréal lui a plutôt demandé de demeurer à son poste de conseiller de ville, ce qu'il a refusé », dit Lionel Perez, chef de l'opposition.

Malgré ces chambardements, Ensemble Montréal reste majoritaire dans RDP-PAT, détenant 4 des 7 sièges. Le parti n'a pas encore dévoilé qui briguera la mairie pour lui cet hiver.

En plus de Chantal Rouleau et Giovanni Rapanà, Ensemble Montréal a perdu le conseiller Frantz Benjamin dans la foulée des élections puisqu'il a été élu député de Viau, pour le PLQ.

Avec ces trois départs, Ensemble Montréal aligne désormais 18 votes au conseil municipal. Projet Montréal en compte 33, mais peut compter sur l'appui de 3 indépendants siégeant au sein du comité exécutif. Les 8 autres élus ne sont ni alignés avec l'administration ni avec l'opposition.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer