Source ID:f10c7fdb-6b59-4878-820c-4ecb7f0dabec; App Source:alfamedia

Parc La Fontaine: un «oeil magique» dans une salle de toilettes publique

En plus des problèmes de grossière indécence, cette... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

En plus des problèmes de grossière indécence, cette salle de toilettes faisait l'objet de plaintes pour des problèmes « de vandalisme, d'incivilités et de vente de drogues », selon la Ville.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a fait installer un judas optique (un « oeil magique ») dans au moins une salle de toilettes publique de Montréal, en 2015, a indiqué la Ville après qu'un groupe d'extrême gauche a détruit l'équipement, fin septembre.

L'oeil permettait de surveiller les toilettes des hommes dans le sous-sol d'un bâtiment du parc La Fontaine, le pavillon Calixa-Lavallée, à partir d'un petit débarras attenant. L'utilisateur n'aurait pas pu voir l'intérieur des cabinets.

Le SPVM affirme ne pas retrouver trace de cette demande d'installation. Le corps de police a dit ne pas pouvoir établir non plus s'il a été utilisé.

L'oeil magique a été vandalisé en même temps que deux ou trois caméras (installées à l'entrée des toilettes, mais à l'extérieur de celles-ci) par un groupe qui s'est vanté de son action sur une plateforme d'extrême gauche. Selon ce groupe, les appareils servaient à « criminaliser » et à « arrêter les hommes qui se rencontrent dans ces toilettes ».

« OPÉRATION NIRVANA »

Le communiqué de revendication des méfaits critique l'« opération Nirvana », une opération policière visant des actes de « grossière indécence » qui se déroulaient au parc La Fontaine. Cette opération a pris fin en 2011, a indiqué le commandant Jonathan Martel, du SPVM, mais « quelques opérations » semblables ont eu lieu l'année suivante.

« À l'époque, le SPVM avait fait la demande de faire installer un [oeil magique] à l'extérieur » des toilettes, a indiqué le commandant Martel. « On ne voyait pas dans la salle de bain en tant que telle. »

Entre 2013 et 2015, d'importants travaux de rénovation ont complètement changé l'allure de ces toilettes. C'est « dans le cadre » de ces travaux que les caméras et l'oeil magique ont été installés, a indiqué Anik de Repentigny, chargé de communication à la Ville de Montréal.

« Les caméras ont été installées à la demande de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal pour augmenter la sécurité dans le bâtiment à la suite de nombreuses plaintes de citoyens, a-t-elle écrit. L'oeil [magique] a été installé à la demande du SPVM. »

« Les intervenants n'ont pas de souvenir à l'effet qu'il y a eu un oeil [magique] installé en 2015 à la demande du SPVM », a répliqué le commandant Martel en entrevue téléphonique.

MARQUES DE COUPS

En plus des problèmes de grossière indécence, ces toilettes faisaient l'objet de plaintes pour des problèmes « de vandalisme, d'incivilités et de vente de drogues », a affirmé Mme de Repentigny.

Au pavillon Calixa-Lavallée, les marques de marteau ou de masse autour de l'oeil magique sont encore bien visibles. Deux trous béants permettent de constater où se trouvaient les caméras à l'entrée des toilettes. Les responsables de ce vandalisme s'en sont vantés sur le site Montréal Contre-Information, une plateforme où des militants d'extrême gauche se vantent anonymement de leurs actions.

Questionné à ce sujet, le bureau de la Commissaire à la vie privée du Canada a renvoyé la balle à la Commission d'accès à l'information du Québec.

La Commission, chargée des questions de vie privée au Québec, n'a pas voulu commenter le dossier parce que l'oeil magique ne permet pas de recueillir de renseignements personnels.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer