Source ID:; App Source:

Interdire les sacs de poubelle pour s'attaquer aux rats à Montréal ?

Le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, propose d'imposer... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, propose d'imposer l'utilisation de bacs, plus difficiles à percer pour les rongeurs.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Interdire l'utilisation de sacs de poubelle en plastique. Interdire de sortir les ordures la veille de la collecte. Installer des poubelles fermées dans les lieux publics. Montréal doit prendre des mesures plus musclées pour s'attaquer aux rats, plaide l'opposition à l'hôtel de ville.

Ensemble Montréal présentera une motion au prochain conseil municipal pour que la métropole s'en prenne au rongeur bien connu pour ses désagréments. L'opposition réclame que, dès que des travaux d'égouts ont lieu, la Ville éradique les rats dans le secteur. On demande aussi une révision de la gestion des déchets. Plusieurs solutions sont avancées, notamment l'interdiction des traditionnels sacs de plastique. Le chef du parti, Lionel Perez, propose d'imposer l'utilisation de bacs, plus difficiles à percer pour les rongeurs.

L'opposition suggère aussi de réviser les horaires de la collecte des déchets et d'interdire la sortie des ordures la veille du passage des camions. Ensemble Montréal propose également que les poubelles ouvertes dans les lieux publics soient remplacées par des dispositifs fermés.

Si ces mesures visent particulièrement les rats, Lionel Perez estime qu'elles seront aussi efficaces pour réduire les méfaits d'un autre rongeur urbain: l'écureuil.

L'administration Plante a toutefois écarté la demande de l'opposition, estimant qu'il n'y avait pas d'urgence. «Nous allons demeurer vigilants, mais ce n'est pas une situation qui nécessite un plan d'intervention pour l'instant. Par ailleurs, il existe déjà certaines mesures préventives en place dans le cas de travaux afin de limiter la propagation des rongeurs», a indiqué Laurence Houde-Roy, porte-parole du comité exécutif de Montréal.

La métropole reçoit en moyenne 888 plaintes pour la présence de rats chaque année au 311, la ligne téléphonique permettant de joindre les services de la Ville. Depuis le début de 2018, déjà 558 plaintes à ce sujet ont été formulées. Celles-ci ne seraient que la pointe de l'iceberg, de nombreux citoyens ne rapportant pas la présence des rats. L'opposition avance que Montréal abriterait de 5 à 6 millions de rats, soit 3 par Montréalais. C'est dans Le Plateau-Mont-Royal où l'on recense le plus de plaintes sur la présence de rats.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer