Source ID:; App Source:

Cinq arrondissements de Montréal interdiront la consommation de cannabis

L'opposition à Montréal assimile le cannabis davantage à... (Graham Hughes, archives PC)

Agrandir

L'opposition à Montréal assimile le cannabis davantage à la consommation d'alcool, qui est justement interdite. D'où l'idée d'interdire de fumer dans les lieux publics.

Graham Hughes, archives PC

Cinq arrondissements de Montréal interdiront la consommation de cannabis dans les lieux publics, soit Saint-Laurent, Pierrefonds-Roxboro, Saint-Léonard, Montréal-Nord et Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

L'opposition à l'hôtel de ville a annoncé ce matin que les arrondissements qu'elle contrôle sur l'île limiteront de manière importante là où les gens seront autorisés à consommer du cannabis, au moment de sa légalisation le 17 octobre. En fait, fumer un joint dans les rues, trottoirs et parcs de ces secteurs sera passible d'une amende de 100 $ jusqu'à 2000 $ en cas de récidives.

L'administration Plante a décidé d'assimiler le cannabis au tabac et appliquera donc les mêmes règles que pour les fumeurs de cigarettes. Ensemble Montréal juge qu'une telle mesure est insuffisante.

« Quand on dit cela aux parents, ils sont inquiets », dit le conseiller dans Montréal-Nord, Abdelhaq Sari.

L'opposition assimile le cannabis davantage à la consommation d'alcool, qui est justement interdite. D'où l'idée d'interdire de fumer dans les lieux publics.

L'opposition a dit respecter l'avis de la Santé publique, qui juge que ces interdictions ne sont pas souhaitables, mais les élus disent préférer répondre aux craintes de leurs citoyens.

Saint-Laurent a adopté un règlement hier soir pour l'interdire. Saint-Léonard, Montréal-Nord et Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles s'apprêtent à le faire. Pierrefonds-Roxboro avait adopté en mai un règlement pour interdire la consommation dans les parcs. L'arrondissement étendra l'interdiction à tous les lieux publics.

Les citoyens de ces arrondissements seront ainsi limités aux lieux privés, comme leur logement. Ils pourront aussi fumer sur leur pelouse ou leur balcon.

Ces cinq arrondissements ne sont pas les seuls à interdire la consommation dans les lieux publics. La Ville de Québec a mis en place une telle interdiction, tout comme Saguenay, Lévis, Saint-Jérôme ou encore Saint-Jean-sur-Richelieu.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer