Le réseau exo, responsable des trains de banlieue de la métropole, va fermer trois traverses piétonnières sur la ligne de Deux-Montagnes afin de « diminuer l'incidence des comportements dangereux », quelques semaines après la mort d'un adolescent happé par un train à la gare Bois-Franc.

Mis à jour le 26 sept. 2018
Bruno Bisson LA PRESSE

Dans un avis à la clientèle, diffusé hier par exo, l'organisme a indiqué que ces trois passages seront fermés dès lundi (1er octobre), aux gares Roxboro-Pierrefonds, Du Ruisseau et Bois-Franc, toutes situées sur la ligne de train de Deux-Montagnes. La porte-parole d'exo, Caroline-Julie Fortin, a indiqué qu'il s'agit des trois seules gares du réseau exo ayant encore deux traverses où les usagers interagissent directement avec des trains.

Mme Fortin a expliqué qu'« il y a un lien, bien sûr » entre cette décision et l'accident mortel qui a coûté la vie à un adolescent de 13 ans, le 5 septembre. Elle a toutefois insisté sur le fait que la fermeture de ces passages s'inscrit dans une suite de gestes visant à augmenter la vigilance des usagers près des voies ferrées.

« Depuis quelque temps, dit-elle, on observe que les gens sont de moins en moins vigilants aux abords des emprises ferroviaires, notamment à cause de leur cellulaire. On ne sait pas si c'est parce que les forfaits cellulaires offrent beaucoup plus de données ou si c'est à cause de l'accès de plus en plus généralisé aux téléphones intelligents, mais on a remarqué qu'il y a un besoin d'augmenter la vigilance des usagers. »

Après l'accident du 5 septembre, que la police semblait attribuer à de l'inattention de la part de la victime, des brigadiers ont été postés à tous les passages piétonniers du réseau de trains de banlieue, dit la porte-parole d'exo. Or, ces brigadiers ont rapporté que même si certains usagers étaient directement interpellés à l'approche d'un train ou si on cherchait à leur donner des conseils de sécurité, des personnes adoptaient malgré tout des gestes ou des comportements dangereux.

« Soit que les gens ignorent les avertissements des brigadiers qui les préviennent que le train entre en gare ou qu'ils ne leur portent tout simplement pas attention. On l'a vu dans le cas d'un cycliste qui arrivait très rapidement à la gare et qui est passé très près d'un train après avoir accéléré pour passer devant, malgré l'avertissement du brigadier », affirme Mme  Fortin.

UNE MESURE PRÉVENTIVE

La fermeture des trois traverses interquais prévue lundi vise précisément à réduire le nombre d'endroits où les usagers interagissent directement avec les trains. À la gare Bois-Franc, c'est la traverse située du côté est de la gare qui sera fermée. « Nous inviterons les gens à utiliser une traverse qui passe sous les rails », dit Mme  Fortin.

À la gare Roxboro-Pierrefonds, les gens pourront traverser les voies à un passage à niveau de la 11e Avenue, plutôt qu'à la traverse interquais située du côté est de la gare.

Enfin, à la gare Du Ruisseau, c'est la traverse située du côté ouest de la gare qui sera désormais interdite de passage à partir de lundi.

Ces fermetures pourraient allonger le temps d'accès aux quais de nombreux usagers de la ligne de Deux-Montagnes. Le réseau exo recommande à ceux-ci d'arriver avec cinq ou dix minutes d'avance, surtout s'ils doivent acheter ou valider un titre de transport avant de monter dans le train.

En chiffres

15

Les « accidents liés à des employés ou des voyageurs » ont entraîné 15 morts au Canada en 10 ans sur les voies ferrées du pays, dont 4 en 2017 seulement.

4 voyageurs, 95 piétons

Entre 2007 et 2017, 4 voyageurs et 95 piétons sont morts lors d'accidents survenus à des passages à niveau.

Source : Bureau de la sécurité des transports du Canada