L'un des plus vieux arbres de Montréal, un gigantesque orme qui dominait majestueusement le parc Jarry, a dû être abattu hier en raison de la maladie qui le rongeait et le rendait dangereux.

Mis à jour le 20 sept. 2018
Isabelle Ducas LA PRESSE

Son âge avait d'abord été évalué à 300 ans par une spécialiste de la forêt montréalaise. Après son abattage, hier matin, des employés municipaux ont déterminé qu'il avait plutôt autour de 170 ans, après l'analyse de ses anneaux de croissance. Il faisait plus de 1,5 mètre de diamètre.

Cet orme a donc commencé sa croissance à l'époque où les Montréalais se déplaçaient à l'aide de chevaux et s'éclairaient à la chandelle. Il faisait alors partie d'une forêt d'une centaine d'ormes, qui ont presque tous été décimés par la maladie dans les années 50, selon les recherches de l'auteur naturaliste Roger Latour, qui a étudié des milliers de photos d'archives.

« La disparition de cet arbre me touche particulièrement, parce qu'il était vraiment remarquable, dit M. Latour. Il était possiblement le plus vieil orme de l'île. Mais avec un ami, nous avions constaté dernièrement qu'il montrait des signes de dépérissement. »

L'estimation de sa longévité a été compliquée en raison des profondes cavités creusées dans son tronc par une infestation de champignons de carie, qui avait commencé dans l'une des branches principales, avant d'atteindre le pied de l'arbre.

Le colosse était aussi atteint de la maladie hollandaise de l'orme, qui causait la défoliation de plusieurs branches.

Il devait être abattu en raison du danger qu'il présentait pour la sécurité du public, et pour limiter la propagation de la maladie aux autres ormes du parc, dont certains ont été traités pour les protéger, explique la porte-parole de l'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Audrey Villeneuve.

DÉBITÉ SUR PLACE

Son importance était telle dans le paysage local que l'arrondissement a cru bon de distribuer un avis aux résidants du secteur pour leur annoncer qu'il allait disparaître.

« Il sera débité sur place et mis en copeaux, qui seront notamment étendus dans l'aire de jeux située juste à côté, indique Mme Villeneuve. En raison de l'infestation, le bois était trop abîmé pour servir à construire du mobilier urbain ou autre chose. »

L'arrondissement prévoit le remplacer par un spécimen d'orme plus résistant à la maladie et faire d'autres plantations dans le secteur pour accroître la biodiversité.

Le plus vieil arbre de Montréal, selon Roger Latour, serait un chêne rouge âgé de 370 ans, situé au Bois-de-la-Réparation, à Pointe-aux-Trembles. Il aurait commencé sa croissance à l'époque où Jeanne Mance et Paul de Chomedey de Maisonneuve veillaient sur les colons montréalais, apeurés par les attaques des Iroquois.

Photo fournie par Roger Latour

L'orme du parc Jarry faisait plus de 1,5 mètre de diamètre.