Source ID:87708265-e488-4597-8857-d698f9613e07; App Source:alfamedia

Recyclage: Montréal encore loin de ses objectifs

Si la récupération augmente, Montréal n'atteint toujours pas... (Photo Martin Tremblay, Archives La Presse)

Agrandir

Si la récupération augmente, Montréal n'atteint toujours pas les objectifs fixés par le gouvernement. Ainsi, seulement 60,5 % des matières recyclables comme le papier et le plastique ont eu droit à une deuxième vie en 2017.

Photo Martin Tremblay, Archives La Presse

Moins de matière envoyée à l'enfouissement, plus de récupération. Mais malgré de légers progrès en 2017, la Ville de Montréal, qui élimine toujours 55 % de ses matières résiduelles, est encore loin de ses objectifs en recyclage. Portrait de la situation.

BAISSE DE L'ENFOUISSEMENT

La métropole a rendu public hier le bilan 2017 de ses matières résiduelles. Les résultats permettent de constater que la quantité de matière finissant au dépotoir continue à diminuer. L'an dernier, ce sont ainsi 516 000 tonnes de matières qui ont été éliminées. Cela représente 100 000 tonnes de moins qu'en 2012. Montréal estime toutefois qu'il peut faire mieux : il évalue que 105 000 tonnes de matières recyclables ont été éliminées alors qu'elles auraient pu avoir une deuxième vie. « Il reste un défi à relever et on va réitérer nos engagements de réduire de moitié l'enfouissement de nos vidanges. Il faudra réduire à la source notre consommation, mais aussi mieux trier », dit l'élu Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens.

Matières éliminées (en tonnes)

  • 2012: 612 887
  • 2013: 604 946
  • 2014: 583 380
  • 2015: 569 263
  • 2016: 526 686
  • 2017: 516 166

Source : Ville de Montréal

OBJECTIFS NON ATTEINTS

Si la récupération augmente, Montréal n'atteint toujours pas les objectifs fixés par le gouvernement. Ainsi, seulement 60,5 % des matières recyclables comme le papier et le plastique ont eu droit à une deuxième vie en 2017. Le taux de récupération stagne ainsi depuis cinq ans, alors que l'objectif était d'atteindre les 70 % dès 2015. « La consommation de papier a diminué, mais celle d'autres matières a augmenté, entre autres le plastique, note Jean-François Parenteau. On doit diminuer tout ce qui est consommation unique, ce qui crée énormément de déchets. »

HAUSSE DANS L'ORGANIQUE

La collecte du compost progresse rapidement, bien que Montréal soit encore loin des objectifs fixés par le gouvernement. La métropole a ainsi récolté près de 85 000 tonnes de matières organiques en 2017, soit 19 % de plus que l'année précédente. Voilà, bien que la quantité ait plus que doublé depuis cinq ans, elle ne représente que 23 % de la matière organique générée. Québec demande que les villes atteignent la cible de 60 %. Pour y arriver, Montréal devra mettre les bouchées doubles dans l'implantation du service de collecte, constate Jean-François Parenteau. « On s'aperçoit que tout le monde a hâte d'avoir son bac de compost, mais par la suite, il y a un ressac. On doit faire du porte-à-porte et valider pourquoi les gens délaissent le service. »

Collecte des matières organiques (en tonnes)

  • 2012: 38 785
  • 2013: 47 589
  • 2014: 50 768
  • 2015: 61 638
  • 2016: 71 125
  • 2017: 84 810     

LASALLE EN TÊTE, ANJOU À LA QUEUE

Les données du bilan indiquent que LaSalle affiche la meilleure performance dans la récupération. À l'inverse, Anjou arrive en queue de peloton. Les deux tiers de ses matières prennent le chemin de l'enfouissement et n'ont ainsi pas droit à une deuxième vie.

Taux de récupération

  • LaSalle 54,4 %
  • Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles 51,6 %
  • Rosemont-La Petite-Patrie 50,1 %
  • L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève 45,9 %
  • Saint-Laurent 45,6 %
  • Outremont 45,1 %
  • Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension 44,4 %
  • Verdun 43,9 %
  • Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce 43,2 %
  • Ahuntsic-Cartierville 42,9 %
  • Pierrefonds-Roxboro 41,7 %
  • Lachine 39,4 %
  • Mercier-Hochelaga-Maisonneuve 38,0 %
  • Le Sud-Ouest 37,3 %
  • Plateau-Mont-Royal 37,0 %
  • Ville-Marie 35,5 %
  • Saint-Léonard 35,1 %
  • Montréal-Nord 34,7 %
  • Anjou 32,5 %

LES VILLES LIÉES FONT MIEUX

Le bilan 2017 permet également de constater que les 14 villes liées à la métropole affichent de meilleurs résultats que les 19 arrondissements de Montréal. Leur taux de récupération s'élève en moyenne à 53,4 %, contre 43,1 % sur le territoire de la Ville. Pointe-Claire arrive ainsi en tête de liste alors que tout près des deux tiers des matières sont récupérées. Montréal-Est fait toutefois piètre figure : son taux de récupération est inférieur à 28 %.

Taux de récupération

  • Pointe-Claire 65,0 %
  • Senneville 62,8 %
  • Baie-d'Urfé 62,6 %
  • Beaconsfield 62,2 %
  • Kirkland 59,5 %
  • Dorval 56,7 %
  • Mont-Royal 55,3 %
  • Westmount 52,3 %
  • Montréal-Ouest 49,8 %
  • Sainte-Anne-de-Bellevue 48,6 %
  • Dollard-des-Ormeaux 46,2 %
  • Hampstead 44,7 %
  • Côte-Saint-Luc 43,2 %
  • Montréal-Est 27,8 %




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer