Le groupe citoyen Montréal en Action affirme avoir réussi à garnir de quelque 20 000 noms sa pétition réclamant la tenue d'une consultation publique sur le racisme systémique et la discrimination dans la vie municipale. C'est au-delà des 15 000 signatures requises pour forcer la Ville de Montréal à lancer le processus de consultation.

Fanny Lévesque LA PRESSE

« Cette initiative a réussi contre toutes attentes », s'est réjoui par voie de communiqué celui qui a porté la pétition, Balarama Holness.

L'ex-candidat de Projet Montréal aux élections municipales de 2017 souhaite que la métropole mette en place « un plan d'action concret pour lutter contre les inégalités et l'exclusion dans l'ensemble des secteurs de la vie municipale » de l'emploi au logement et de l'intégration des nouveaux arrivants à la promotion de la diversité, entre autres. 

La pétition lancée le 1er mai dernier sera déposée vendredi matin à l'Hôtel de Ville de Montréal. L'organisme composé de « leaders de la communauté dédiés à bâtir une ville plus équitable » affirme déjà qu'il « soutiendra activement » la métropole dans ce processus de consultation et qu'il « mobilisera les groupes communautaires pour contribuer à l'effort ».

Le droit d'initiative en consultation publique de la Ville de Montréal permet à tout citoyen de forcer la tenue d'une consultation publique par le dépôt d'une pétition devant être signée au moins par 15 000 citoyens si le sujet touche l'ensemble des Montréalais.

Balarama Holness a brigué la mairie de Montréal-Nord lors des dernières élections municipales. Il est aussi un ancien joueur des Alouettes de Montréal.