Source ID:; App Source:

La Coalition A-30 réclame une voie réservée pour désengorger l'autoroute

Selon la mairesse de Brossard, Doreen Assaad (deuxième... (Photo Martin Tremblay, La Presse)

Agrandir

Selon la mairesse de Brossard, Doreen Assaad (deuxième à gauche), les embouteillages quotidiens ont un impact sur l'économie de toute la région et sur la qualité de vie des citoyens.

Photo Martin Tremblay, La Presse

Une soixantaine de municipalités et d'organismes économiques membres de la nouvelle Coalition A-30 demandent au gouvernement du Québec de pouvoir utiliser rapidement l'accotement de l'autoroute 30, entre Sorel et Brossard, pour y installer une voie réservée temporaire pour les transports en commun, le covoiturage et les véhicules électriques. Le ministre des Transports André Fortin a immédiatement reconnu qu'il s'agissait d'un « réel enjeu ».

C'est une urgence, ont lancé d'une seule voix les mairesses notamment de Longueuil, Brossard, Beloeil et Sainte-Julie. « C'est l'expression d'une volonté populaire et d'un mouvement de solidarité historique », s'est réjouie la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

Cette dernière est parmi les membres de la Coalition A-30 pour une fluidité durable dont la création a été officialisée hier matin en conférence de presse. Mme Roy a expliqué que tous les jours, au croisement des autoroutes 30 et 20, puis à la hauteur de la route 116, puis de la 112, et un peu plus loin, à l'endroit où la 10 croise la 30, c'est la congestion. Et cette congestion a un impact sur les citoyens et la main-d'oeuvre. Il faut donc désengorger la « colonne vertébrale de l'économie qu'est la 30 ». « Avec autant de blocages, on risque la crise cardiaque », s'est exclamée la mairesse Roy.

Concrètement, la Coalition veut un geste rapide du gouvernement du Québec : permettre que les autobus roulent sur l'accotement de l'autoroute. L'idée n'a pas été évaluée, mais on estime que cela peut se faire rapidement à un coût relativement faible.

«Ce que l'on souhaite, ce n'est pas qu'on nous dise que c'est une bonne idée, mais qu'on l'applique!», a déclaré Mme Roy.

Le ministre Fortin accueille favorablement la proposition et reconnaît que la congestion sur l'autoroute 30 est un « réel enjeu » qui touche la « qualité de vie des citoyens » et le « rendement des entreprises ». « C'est un projet qui est à l'étude en ce moment. Il y a un bureau de projet qui se penche sur la question de l'autoroute 30 », a-t-il indiqué.

Un appel d'offres pour la réalisation d'une étude a été lancé le mois dernier. L'objectif est de déterminer les solutions les plus efficaces pour améliorer la circulation et pour faciliter l'accès au futur terminus du Réseau express métropolitain (REM).

La Coalition réclame également des solutions à plus long terme, dont des investissements dans la construction d'échangeurs capables d'absorber le débit de la circulation. On propose la formation d'un comité pour analyser le dossier.

Le président de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), Pierre Shedleur, qui assistait à l'événement, a donné l'assurance qu'il allait « s'occuper du dossier ».

Des députés péquistes et caquistes étaient également sur place. « J'endosse totalement leurs demandes », a affirmé le député de Verchères Stéphane Bergeron. Ce dernier a rappelé que l'autoroute 30 a été conçue pour permettre le contournement de Montréal, mais que les camions empruntent tout de même la Métropolitaine de crainte de rester coincés sur l'autoroute 30.

Le député Benoit Charrette, porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière de transport, a souligné que la solution temporaire proposée est applicable, puisque des aménagements sur des accotements ont déjà été faits. Sa collègue Nathalie Roy, dont la circonscription de Montarville est située aux abords de l'autoroute 30, se dit sensible aux problèmes d'embouteillage, mais a refusé de préciser la stratégie d'un éventuel gouvernement caquiste. « Nous aurons des solutions concrètes, et on travaille actuellement à un plan de désengorgement, mais qui est un plan global - il n'y a pas juste la 30 autour de Montréal et les couronnes -, et on va le dévoiler en temps et lieu », a dit la députée.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer