«Amateurisme»: Luc Ferrandez fait son mea culpa

Luc Ferrandez et Valérie Plante sont arrivés bras dessus,... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Luc Ferrandez et Valérie Plante sont arrivés bras dessus, bras dessous en signe d'unité.

Photo André Pichette, archives La Presse

Luc Ferrandez dit regretter d'avoir qualifié d'«amateurisme» la promesse électorale de Projet Montréal de geler les taxes, offrant son «soutien indéfectible» à Valérie Plante.

Le maire du Plateau était aux côtés de la mairesse de Montréal aujourd'hui pour annoncer une consultation publique sur l'avenir du parc Jean-Drapeau. Les deux sont arrivés bras dessus, bras dessous en signe d'unité.

Questionné par les journalistes sur sa sortie au micro de Paul Arcand la veille, Luc Ferrandez a dit avoir passé la journée à regretter son choix de mots. «Je n'ai pas chassé ce mot de mon vocabulaire, mais je dois l'appliquer à moi-même.»

Luc Ferrandez dit avoir passé la journée à fredonner la chanson Le Chant du bum, de Richard Desjardins. «J'aurais dû, ben dû, donc dû...»

«Farmer ma grand'yeule» de compléter Valérie Plante, qui a décidé de rire de l'incident de la veille. «Luc n'aura pas son étoile dans son cahier, mais il en avait accumulé pas mal, alors ça compense», a-t-elle ajouté.

«C'est une erreur que je ne commettrai plus», a conclu quant à lui Luc Ferrandez.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer