Source ID:4925afe7-4854-47a6-9d9e-938f414a1a81; App Source:alfamedia

Montréal: les hausses de taxes entraîneront des hausses de loyer

Les propriétaires sont autorisés à refiler les hausses... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Les propriétaires sont autorisés à refiler les hausses de taxes à leurs locataires, par leur loyer. Bien que les locataires ne reçoivent pas de compte de taxes, une partie de leur loyer sert à couvrir cette facture.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Les hausses de taxes annoncées mercredi dans le budget de Montréal se traduiront par des augmentations de loyer pour de nombreux locataires. Ce sont en effet les taxes des immeubles de 6 logements et plus qui augmenteront le plus en 2018, soit de 5,4 % en moyenne.

« Ça va être de mauvaises surprises pour les locataires qui se font transférer les hausses de taxes dans leurs augmentations de loyer », se désole Maxime Roy-Allard, porte-parole du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

Les propriétaires sont en effet autorisés à refiler les hausses de taxes à leurs locataires, via leur loyer. Bien que les locataires ne reçoivent pas de compte de taxes, une partie de leur loyer sert à couvrir cette facture. Selon la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), les taxes représentent en moyenne 15 % d'un loyer.

L'organisation représentant les propriétaires juge la hausse de taxes décrétée par l'administration Plante-Dorais trop gourmande. « C'est très élevé et c'est très préoccupant. On comprend qu'il y a un déficit d'entretien des infrastructures, mais ce sera difficile pour les propriétaires de transférer ces hausses aux locataires. Mais ils n'auront pas le choix », déplore Hans Brouillette, porte-parole de la CORPIQ.

C'est à Outremont que l'augmentation des taxes pour les immeubles de 6 logements et plus est la plus forte, atteignant 8,2 %. Elle sera de 7 % dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

«Cette hausse de 7 % va être mise sur le dos des locataires. Mais comme une grosse partie des gens du secteur consacrent déjà de 50 à 80 % de leurs revenus à leur loyer, c'est intenable.»

Marvin Rotrand
conseiller municipal

Celui-ci espère que l'administration Plante-Dorais profitera de l'étude du budget de la semaine prochaine pour réviser ses prévisions budgétaires avant leur adoption officielle, le 24 janvier.

« On voit un autre exemple que ce budget va faire mal aux Montréalais, que l'administration Plante-Dorais est déconnectée », a pour sa part déploré Lionel Perez, chef de l'opposition par intérim.

La responsable de l'habitation au comité exécutif, Magda Popeanu, se veut toutefois rassurante. Préoccupée par les conséquences des hausses de taxes, elle a effectué divers calculs pour des immeubles de secteurs défavorisés de CDN-NDG et évalue que l'augmentation reviendra à 3 $ par mois. « Je ne dis pas que c'est rien, mais on ne peut pas dire grosse augmentation », tient-elle à nuancer.

VALEUR EN HAUSSE

Si les locataires écopent autant, c'est en grande partie en raison du marché immobilier. Ces trois dernières années, la valeur des immeubles de 6 logements ou plus a augmenté de 13,4 % à Montréal. C'est nettement plus que les unifamiliales (5 %) et les condos (2,3 %). Cet écart explique pourquoi les taxes augmenteront de 5,4 % pour ces immeubles contre 2,8 % pour les unifamiliales et 2,1 % pour les condos. 

Et c'est dans CDN-NDG et Outremont où les multilogements ont pris le plus de valeur, respectivement 18,9 % et 17,3 %. D'où les hausses plus fortes.

« Mais ce n'est pas parce que la valeur des immeubles augmente que les revenus des occupants augmentent », note Hans Brouillette.

Le budget 2018 de Montréal est paradoxal, ajoute Maxime Roy-Allard. D'un côté, il prévoit de meilleures mesures pour l'inspection des logements et un meilleur accès aux logements sociaux. Mais de l'autre, il fera grimper les loyers. « C'est une bonne et une mauvaise nouvelle pour les locataires montréalais », résume le représentant du RCLALQ.

Hausse moyenne de taxes des immeubles de 6 logements et plus

  • Outremont 8,2 %
  • Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce 7,0 %
  • Rosemont-La Petite-Patrie 6,7 %
  • Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension 6,4 %
  • Ahuntsic-Cartierville 6,2 %
  • Pierrefonds-Roxboro 5,4 %
  • Mercier-Hochelaga-Maisonneuve 5,1 %
  • Plateau-Mont-Royal 5,1 %
  • Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles 5,0 %
  • Ville-Marie 5,0 %
  • Anjou 4,8 %
  • L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève 4,6 %
  • Sud-Ouest 4,5 %
  • Verdun 4,4 %
  • Lachine 4,0 %
  • Saint-Léonard 4,0 %
  • Saint-Laurent 3,8 %
  • Montréal-Nord 2,4 %
  • LaSalle 2,1 %
  • Moyenne Ville de Montréal 5,4 %




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer