Source ID:; App Source:

Un écoulement de BPC découvert à Pointe-Claire

Le site de la compagnie Reliance avait fait... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le site de la compagnie Reliance avait fait scandale l'an dernier pour l'entreposage illégal du BPC, produit hautement toxique.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

La Presse Canadienne
POINTE-CLAIRE

Un écoulement de BPC a été découvert dans le réseau pluvial de Pointe-Claire, dans l'ouest de Montréal, devant le site de la compagnie Reliance qui avait fait scandale l'an dernier pour l'entreposage illégal de ce produit hautement toxique.

C'est le 7 août dernier, dans le cadre de la reconstruction des infrastructures souterraines du boulevard Hymus, que les autorités de la Ville ont signalé la présence de produits qualifiés de «suspects» au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

L'écoulement provenait du site, contrôlé par le gouvernement du Québec depuis septembre 2013.

Dans un communiqué publié mardi, la Ville de Pointe-Claire assure avoir rapidement pris les mesures nécessaires, en collaboration avec les autorités de la Ville de Montréal, afin d'éviter que l'écoulement ne pose de risque pour la population et l'environnement, particulièrement le lac Saint-Louis.

Le gouvernement du Québec annonçait en octobre dernier avoir fait sécuriser le site, affirmant que le sous-traitant Sanexen avait terminé les travaux visant à éliminer de façon sécuritaire toutes les matières dangereuses les plus contaminées par les BPC du site.

Le rapport de la caractérisation des sols du site, commencée en mai, doit être déposé en septembre.

Le ministère de l'Environnement a publié, mardi en début de soirée, un communiqué où l'on dit «tenir à rassurer la population». Selon le ministère, les BPC retrouvés constituent une «contamination légère» et que la situation est prise «très au sérieux». La Ville de Pointe-Claire aurait été en mesure de récupérer rapidement les matières contaminées s'étant retrouvées dans le réseau pluvial et dans l'excavation, pour ensuite en disposer de manière sécuritaire.

Le ministre David Heurtel soutient par ailleurs travailler en «étroite collaboration» avec les autorités de Montréal et de Pointe-Claire pour s'assurer qu'aucune nouvelle contamination ne se retrouve dans les infrastructures de l'agglomération de l'ouest de l'île.

«D'ici la réhabilitation complète des sols, nous travaillons conjointement avec les maires des deux villes, Denis Coderre et Morris Trudeau, afin de trouver ensemble des solutions, car notre priorité est d'assurer la sécurité de la population et de prévenir les risques pour l'environnement», a-t-il fait savoir par voie de communiqué.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer