Source ID:576807; App Source:cedromItem

Projet de loi 3: les employés de Montréal perdront des milliers de dollars

Après les débats enflammés, les chiffres bruts. Pour la première fois, la Ville... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Après les débats enflammés, les chiffres bruts. Pour la première fois, la Ville de Montréal a chiffré l'impact qu'aura sur ses employés le projet de loi 3 sur les régimes de retraite: la majorité d'entre eux devront payer des milliers de dollars de plus par année et verront leur bas de laine se garnir moins rapidement.

Ce sont les pompiers qui devront investir le plus si le gouvernement va de l'avant avec un partage à parts égales du coût des régimes de retraite, a évalué la Ville de Montréal dans son mémoire déposé hier en commission parlementaire. Alors que ces employés mettent en moyenne 4700$ par an présentement, la réforme fera grimper leur contribution à 7400$, soit une hausse de 2700$.

«On va payer plus cher pour un régime moins avantageux. C'est là l'effet pervers», dénonce Ronald Martin, président de l'Association des pompiers de Montréal.

Le nouveau partage coûtera également cher aux policiers. En moyenne, un agent investit actuellement 5400$ par an dans son régime de retraite. Le projet de loi 3 fera passer ce montant à 7800$, soit une hausse de 2400$.

Proportionnellement, ce sont les cols blancs qui verront le plus leur pouvoir d'achat diminuer. Le nouveau partage leur coûtera en moyenne 1950$ de plus par an, soit plus de 4% de leur salaire annuel (de 47 000$ en moyenne).

Les chiffres avancés par Montréal dans son mémoire permettent également de comprendre que la Ville prévoit économiser gros avec un partage à parts égales. Alors qu'elle met actuellement en moyenne 17 000$ par an dans le régime de retraite de chacun de ses policiers, elle prévoit ainsi réduire sa contribution de moitié, une économie de 9000$ par agent. Pour les pompiers, l'économie pour la Ville sera de 7100$ par employé.

Bas de laine moins garni

Au-delà des milliers de dollars qu'ils devront investir en plus par année, les employés municipaux verront beaucoup moins d'argent s'accumuler dans leur régime de retraite.

Le plafond de 20% imposé sur la masse salariale à la contribution au régime de retraite des pompiers et des policiers (18% pour les autres groupes d'employés) viendra aussi causer un important manque à gagner.

Ce plafond frappera tout particulièrement les policiers, pour qui tout près de 29% de leur rémunération était investie dans leur régime de retraite. Les agents verront ainsi 15 600$ s'ajouter chaque année dans leur bas de laine, au lieu de 22 300$, ce qui représente une baisse du tiers. L'écart pour les pompiers est de 4400$.

Selon les calculs de la Ville, ce sont les contremaîtres qui écoperaient le moins du nouveau partage à parts égales. Chacun d'entre eux devra investir 750$ de moins par année dans son régime de retraite, en vertu des nouvelles règles. Leur bas de laine se garnira toutefois moins rapidement puisque 3500$ en moins y seront investis par année.

Groupes d'emploisSomme additionnelle par employéÉconomie pour Montréal par employé
Cadres1710 $4816 $
Cols blancs1950 $1880 $
Contremaîtres- 750 $2850 $
Policiers2390 $9126 $
Pompiers2730 $7104 $
Professionnels1940 $3160 $
* Les montants ont été arrondis



À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer